Autre
J'aime

Continuerons-nous à la hausse ou corrigerons-nous?

Martin Noël
5 décembre, 2011
1055 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
no-cover

Les marchés ont rebondi avec vigueur après les nouvelles encourageantes en provenance de l’Europe. Cette réaction vigoureuse à ce stade-ci provient vraisemblablement des vendeurs à découvert qui ont racheté leurs positions, soit pour encaisser leurs profits ou pour limiter les pertes. Le comportement du marché dans les prochains jours nous en dira plus sur la viabilité de la hausse.

La semaine dernière, nous étions en territoire de survente extrême et un rebond était attendu. Ce fut un départ en flèche qui a permis, à ceux qui ont eu le réflexe d’acheter dès l’ouverture lundi, d’encaisser de bons profits en quelques jours seulement. Nous sommes maintenant en territoire de surachat, ce qui pourrait mener à une légère consolidation avant que le marché ne poursuive sa route vers le haut.

Le XFN cotait à 20,65 $ à la fermeture des marchés le vendredi 2 décembre dernier et les options suivantes étaient disponibles :

XFN 2012 JAN 20 C à 1,02 $
XFN 2012 JAN 21 C à 0,40 $

L’établissement d’un écart inverse sur ratio d’options d’achat (call ratio backspread) permet de profiter d’une très forte hausse sur XFN, si elle se produit, tout en offrant la possibilité de profiter d’une correction dans le cas contraire. On construit cette stratégie de la manière suivante :

Vente de 1 contrat XFN 2012 JAN 20 C à 1,02 $ = 102 $ (crédit)
Achat de 2 contrats XFN 2012 JAN 21 C à 0,40 $ = 80 $ (débit)
Total = 22 $ (crédit)

Le profit maximal à la hausse au dessus du seuil d’équilibre supérieur de 21,78 $ est illimité alors que le profit maximal sous le seuil d’équilibre inférieur de 20,22 $ est de 22 $ à l’échéance.

La perte maximale de 78 $ est obtenue si XFN clôture à 21 $ à l’échéance alors que la zone de perte se situe entre les deux seuils d’équilibre de 20,22 $ et 21,78 $.

Voici le graphique du profil de profits et de pertes de cette position.

Comme on peut le constater, si le marché poursuit sa hausse vers le haut, cette position générera de forts profits tout en offrant la possibilité de réaliser des profits en cas de baisse. Le risque de cette position est que le XFN face du surplace d’ici l’échéance du mois de janvier. Avec la publication des résultats financiers cette semaine et les nouvelles qui pourraient nous provenir d’Europe, c’est un risque qui pourrait être assumé.

Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Revue de la semaine
Les marchés ont réagi positivement à l’annonce surprise d’une action concertée de la Banque du Canada, de la Banque d’Angleterre, de la Banque du Japon, de la Banque centrale européenne, de la Réserve fédérale et de la Banque nationale suisse pour abaisser de 50 points de base les taux d’intérêt sur les accords existants de swaps libellés en dollars américains.

Cette semaine le XIU a augmenté de 5,50 %, le XFN a ajouté 5,57 %, le XEG a bondi de 8,92 %, et le XGD a grimpé de 4,34 %. Le dollar américain a perdu 2,62 %.

Les tendances sont à la baisse pour XIU, XFN, et à la hausse pour le XEG et le XGD. La tendance principale est à la hausse pour le dollar américain.

Le tableau suivant illustre le prix de fermeture en date du vendredi 2 décembre 2011 ainsi que la tendance principale à moyen terme (un mois ou plus).

XIU XFN XEG XGD $USDCAD
2011-12-02
17,26 $
20,65 $
17,10 $
25,49 $
101,94
2011-11-25
16,36 $
19,56 $
15,70 $
24,43 $
104,68
Variation
+0,90 $
+1,09 $
+1,40 $
+1,06 $
-2,74
Variation %
+5,50%
+5,57%
+8,92%
+4,34%
-2,62%
Tendance
Baisse Baisse Hausse Hausse Hausse

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut