Gestion de risque
J'aime

Couvrir un portefeuille au moyen des options

Tony Zhang
17 juillet, 2019
94 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 11 minutes
Couvrir un portefeuille au moyen des options

La mise en place d’une couverture pour protéger un portefeuille contre une correction de marché est assez facile à comprendre d’un point de vue théorique. En pratique, il faut toutefois prendre en compte de multiples variables, qui nécessitent chacune un paramétrage en fonction de la taille du portefeuille et de l’évolution prévue du marché. C’est pourquoi nous avons rédigé le présent guide, qui explique la marche à suivre pour couvrir efficacement votre portefeuille. Les variables à prendre en compte comprennent l’évolution prévue du marché, l’instrument de couverture, le nombre de contrats, la date d’échéance et le prix d’exercice.

Avant d’évaluer une couverture de portefeuille, il est important de garder en tête que la façon la plus sûre de couvrir un portefeuille est de convertir ses actifs en espèces à l’approche d’une correction de marché prévue, puis de réinvestir les fonds quand le marché entame sa reprise. Or, les investisseurs ne sont pas toujours en mesure de convertir leurs actifs en espèces. C’est alors que devrait être envisagé le recours aux options de vente pour couvrir le portefeuille.

Pour en savoir plus sur les stratégies de couverture, visionnez notre webinaire récent.

Stratégie

Pour protéger un portefeuille contre une correction de marché, il faut acheter des options de vente portant sur un indice ou un FNB qui présente une corrélation étroite avec le portefeuille en question. Les options de vente offrent une protection illimitée contre le risque de chute moyennant un coût fixe. Cette protection peut être comparée à l’achat d’une police d’assurance comportant une seule prime à payer. Les options de vente ne devraient être achetées que pendant une correction de marché, et non pas à l’avance en prévision d’une correction à venir. Comme la mise en place d’une couverture est coûteuse, il est aussi essentiel d’effectuer une sortie de stratégie de couverture rapidement à l’issue de la correction de marché. Le choix du moment de la réalisation de la stratégie et de la sortie de stratégie devrait reposer sur un « indicateur d’inquiétude » comme l’indice S&P/TSX 60 VIX (VIXC).

Instrument de couverture

Il peut être difficile de choisir le bon instrument pour couvrir son portefeuille. Pour la plupart des portefeuilles diversifiés, l’instrument de couverture devrait être un indice lui-même diversifié. Ainsi, il sera possible de couvrir efficacement un portefeuille pendant une correction de marché au moyen d’options sur indice ou sur FNB. Les options sur l’indice S&P/TSX 60 ou sur les FNB reproduisant cet indice offrent une vaste gamme d’échéances, de prix d’exercice et de tailles de contrat qui permettent de bien couvrir un portefeuille contre les corrections de marché de plus de 3 % à 5 %.

Les options sur indice de style européen avec règlement en espèces permettent par ailleurs de réaliser une couverture à un coût plus avantageux que les options sur FNB classiques. Les options sur indice SXO tirent parti de la pleine valeur de l’indice S&P/TSX 60, tandis que le FNB XIU offre environ le quarantième de l’exposition à cet indice phare. Ces deux produits offrent des tailles de notionnel différentes pour répondre aux besoins des clients individuels et institutionnels.

Nombre de contrats

La formule suivante permet d’établir le nombre de contrats d’option de vente qu’il faut acheter pour mettre en place la couverture :

Valeur du portefeuille ($) ÷ Valeur de l’indice ÷ 100 (multiplicateur du contrat SXO[1]) = Nombre de contrats d’option de vente à acheter

Exemple : 500 000 $ ÷ 986 (valeur de l’indice du SXO) ÷ 100 = 5 contrats SXO

Dates d’échéance

Les options fondées sur des indices diversifiés offrent généralement un vaste éventail de dates d’échéance, ce qui donne aux investisseurs la latitude nécessaire pour choisir l’horizon approprié. Une couverture de portefeuille durera généralement de quelques semaines à quelques mois. Il est préférable de choisir une date d’échéance qui tombe au moins un ou deux mois après la fin prévue de la période de correction. En effet, les options à longue échéance subissent moins les contrecoups de l’érosion de la valeur temps (thêta), ce qui contribue à réduire le coût associé au maintien de la couverture. Par exemple, un investisseur qui prévoit une baisse de 5 % au cours du prochain mois devrait acheter une option d’une durée de deux ou trois mois.

Prix d’exercice

Les investisseurs disposent d’une grande souplesse dans le choix des prix d’exercice, qui offrent chacun une protection plus ou moins élevée. Comme dans le cas d’une police d’assurance, l’investisseur peut choisir entre une couverture anticatastrophe ou une couverture complète.

Stratégie 1 : Achat d’options de vente hors jeu (delta de 30 à 40).

Couverture anticatastrophe – Offre une protection contre la baisse seulement en cas de correction de marché majeure

Coût : généralement de 1 % à 2 % de la valeur du portefeuille

Stratégie 2 : Achat d’options de vente en jeu (delta de 50 à 60).

Couverture complète – Offre une protection contre la baisse quelle que soit l’ampleur de la correction de marché
Coût : généralement de 3 % à 5 % de la valeur du portefeuille

Exemple :

Couverture d’un portefeuille de 1 000 000 $ au moyen d’options SXO (options sur l’indice S&P/TSX 60) le 8 juillet 2019

Couverture anticatastrophe : Achat de 10 contrats d’option de vente échéant dans 2 mois avec un delta de 30 au prix de 17 500 $ (1,75 % de la valeur du portefeuille)
Couverture complète : Achat de 10 contrats d’option de vente échéant dans 2 mois avec un delta de 60 au prix de 37 500 $ (3,75 % de la valeur du portefeuille)

Tableau 1 : Protection anticatastrophe au moyen d’options de vente hors jeu à l’échéance

Source : OptionsPlay
Tableau 2 : Protection complète au moyen d’options de vente en jeu à l’échéance

Malgré que leur coût soit plus de deux fois supérieur à celui des options de vente hors jeu, les options de vente en jeu offrent une bien meilleure couverture pendant une correction et produisent une perte plus petite même si le marché ne baisse pas davantage. C’est uniquement en cas de forte remontée du marché que la couverture complète affiche un résultat inférieur au portefeuille doté d’une simple couverture anticatastrophe.

Conclusion

Il est possible de couvrir efficacement un portefeuille contre une correction de marché au moyen d’options de vente portant sur des indices ou des FNB diversifiés. La souplesse que permettent les options sur l’indice S&P/TSX 60 et sur les FNB reproduisant cet indice offre aux épargnants et aux investisseurs institutionnels la possibilité de conserver leurs investissements tout en réduisant leur exposition pendant les baisses de marché. Pour réaliser une stratégie de couverture avec succès, il est essentiel de comprendre l’incidence des différentes couvertures possibles. Utilisez la plateforme OptionsPlay afin de chiffrer et de visualiser les stratégies de couverture pour votre portefeuille en fonction des paramètres de risque et de rendement. Pour en savoir plus sur les stratégies de couverture, visionnez notre webinaire récent. 

Profitez d’un accès gratuit à OptionsPlay Canada : www.optionsplay.com/tmx

Mise en garde: Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre des valeurs mobilières. Comme toujours, avant de mettre en place des stratégies d’options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

[1] https://www.m-x.ca/produits_indices_sxo_fr.php

Tony Zhang
Tony Zhang http://tmx.optionsplay.com

Chef de la stratégie liée aux produits

OptionsPlay

Tony Zhang est un spécialiste du secteur des services financiers possédant plus d’une dizaine d’années d’expérience dans des postes liés au développement de produits, à la recherche et à la stratégie de marché pour les marchés des actions, des changes et des dérivés. À titre de chef de la stratégie liée aux produits d’OptionsPlay, Tony dirige actuellement la recherche et le développement pour la plateforme OptionsPlay Ideas & Portfolio. Animé par sa passion pour la technologie financière et le développement de produits, il a offert aux clients et aux utilisateurs servis par OptionPlay des solutions innovatrices et repensées. Il avait auparavant travaillé pendant 7 ans à FOREX.com, où il s’est formé aux marchés financiers et à la recherche en tant que stratège de marché spécialisé dans les marchés d’actions et de dérivés de change.

36 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.