Autre
J'aime

Est-ce la fin pour Research in Motion (RIM)?

Martin Noël
2 mai, 2011
891 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
no-cover

C’est ce qu’on appelle une dégringolade. Research in Motion (RIM) a très mal réagi à la nouvelle publiée après la fermeture des marchés, jeudi dernier. RIM a alors annoncé qu’elle réduisait ses prévisions de bénéfice pour le premier trimestre face à des ventes anticipées de son produit vedette, le BlackBerry, beaucoup plus faibles que prévu. RIM a immédiatement chuté de plus de 12 % le marché après bourse pour terminer la semaine à 46,09 $.

Comme on peut le constater sur le graphique précédent, RIM s’est arrêté net sur sa ligne de soutien qui lie plusieurs creux aux alentours de 46,00 $ depuis la fin de 2008. Ce niveau est très important pour la suite des choses. Ceux qui détiennent le titre dans leur portefeuille auront des décisions à prendre en cas de bris important de ce niveau. Assisterons-nous à un rebond de RIM comme les fois précédentes? Ou est-ce la fin? Face à une telle situation il vaut mieux laisser le marché nous indiquer la voie à suivre.

Si vous croyez à un rebond possible et désirez protéger les actions que vous détenez, les options de vente échéant en septembre et ayant un prix de levée de 36 $ peuvent être obtenues au prix de
4,20 $/action. Avec les options de vente vous achetez en quelque sorte la paix d’esprit. Ces mêmes options de vente peuvent vous servir à profiter d’une continuation de la baisse si tel est votre scénario.

Pour ceux qui ne détiennent pas le titre et qui croient que le titre rebondira, il serait préférable d’attendre une confirmation que le niveau de soutien ne sera pas brisé à la baisse. Cette confirmation pourrait venir par la formation d’une chandelle hebdomadaire où le dernier prix de vente serait dans le haut de la semaine et au-dessus de la ligne de soutien. Après une telle confirmation, on pourrait envisager une forte remontée échelonnée sur plusieurs semaines. Les stratégies envisageables seraient alors la stratégie de recouvrement, l’achat d’options d’achat et les écarts haussiers.

Nous y reviendrons dans les prochaines semaines si nous observons cette confirmation.

Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Revue de la semaine
La nouvelle de la semaine est sans contredit la conférence de presse qu’a accordée Ben Bernanke, le président de la Réserve Fédérale, suite à la réunion de la Fed. C’était la première fois depuis la création de la Fed en 1913. Les marchés ont semblé rassurés par les propos de Ben qui a maintenu que la Fed n’était pas prête de lever le pied sur la politique monétaire accommodante qu’elle a mise en place depuis la crise.

Le XIU a terminé en baisse de 0,15 %, le XFN a perdu 0,49 %, le XEG a gagné 0,74 %, et le XGD a glissé de 1,83 %. Le dollar américain a perdu 0,80 %.

Les tendances pour le XIU et le XEG sont toujours à la baisse, alors qu’elles sont à la hausse pour le XFN et le XGD. La tendance du dollar américain est toujours à la baisse.

Le tableau suivant illustre le prix de fermeture en date du vendredi 29 avril ainsi que la tendance principale à moyen terme (un mois ou plus).

XIU XFN XEG XGD $USDCAD
2011-04-21
20,06 $
24,65 $
21,59 $
25,71 $
95,28
2011-04-15
19,77 $
24,48 $
21,27 $
25,25 $
95,93
Variation
+0,29 $
+0,17 $
+0,32 $
+0,46 $
-0,65
Variation %
+1,47%
+0,69%
+1,50%
+1,82%
-0,68%
Tendance
Baisse Hausse Baisse Hausse Baisse

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut