Autre
J'aime

Le dollar américain vers un rebond?

Martin Noël
18 avril, 2011
872 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
no-cover

Le dollar américain a terminé la semaine à 95,53. On s’approche tranquillement pas vite du plus bas niveau de 92,00 atteint en novembre 2007. Du point de vue technique, on commence à observer une divergence positive sur l’indicateur RSI (Relative Strength Index) des cinq dernières semaines. Un rebond du dollar américain pourrait se produire avec pour objectif un retour à la parité. Un stop sous le bas de la semaine dernière à 95,30 servirait à limiter les pertes en cas de chute.

Au moment d’écrire ces lignes (le mercredi 13 avril), le rebond semble s’être amorcé avec le dollar américain qui cote à 96,30. Nous avons tout de même un potentiel de gain de 3,70 contre une perte potentielle de 1,00. C’est un ratio tout à fait acceptable. Les stratégies à envisager pour profiter de cette hausse potentielle sont bien entendu l’achat d’options d’achat simples ou l’établissement d’écarts haussiers avec des calls ou des puts.

Les options d’achat qui offrent l’effet de levier maximal en fonction d’un objectif de 100 sur le dollar américain d’ici l’échéance de juin sont les USX JUN 97 Call à 1,21. Le prix cible à l’échéance pour ces options est de 3,00 $ pour un profit potentiel de 1,79 $ (+148 %) ou de 179 $ par contrat. La perte est limitée à la prime payée de 1,21 $ ou de 121 $ par contrat. Pour tirer avantage de cette position, vous n’avez pas besoin d’attendre à l’échéance. En effet, dès que l’option d’achat touche les 3,00 $, vous pouvez commencer à prendre vos profits, et ce, même si l’objectif de 100 sur le dollar américain n’est pas encore atteint.

Vous pouvez également mettre en place un écart haussier en achetant les USX JUN 97 Calls à 1,21 $ et en vendant les USX JUN 100 Calls à 0,38 $. Le débit net de cette stratégie est de 0,83$ ou 83 $ par contrat, ce qui représente la perte maximale de la stratégie. Le profit potentiel est de 2,17 $ ou 217 $ par contrat si le dollar américain ferme à un niveau égal ou supérieur à 100 à l’échéance de juin. Dans ce dernier cas, le profit maximal ne sera obtenu qu’à l’échéance, ou très près de celle-ci.

On peut établir la stratégie équivalente avec les puts, en vendant les USX JUN 100 Puts à 3,89 $ et en achetant les USX JUN 97 Puts à 1,73 $. Le crédit total de cette stratégie est de 1,16 $ ou de 116 $ par contrat, ce qui représente le profit maximal de la stratégie. La perte potentielle est de 1,84 $. On peut constater que la stratégie avec les calls offre un plus grand potentiel que celle avec les puts.
Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Revue de la semaine
Les marchés ont produit des résultats mitigés cette semaine. Le XIU a terminé exactement là où il avait commencé (0,00%), le XFN a perdu 1,19%, le XEG a augmenté de 0,54%, et le XGD a bondi de 5,81%. Le dollar américain a perdu 0,83%.

La tendance pour le XIU est toujours à la baisse, alors qu’elles sont toujours à la hausse le XFN et le XEG. Le XGD vient de confirmer une nouvelle tendance à la hausse. La tendance du dollar américain est toujours à la baisse.

Le tableau suivant illustre le prix de fermeture en date du vendredi 8 avril ainsi que la tendance principale à moyen terme (un mois ou plus).

XIU XFN XEG XGD $USDCAD
2011-04-08
20,37 $
24,87 $
22,53 $
25,86 $
95,53
2011-04-01
20,37 $
25,17 $
22,41 $
24,44 $
96,33
Variation
+0,00 $
-0,30 $
+0,12 $
+1,42 $
-0,80
Variation %
+0,00 %
-1,19 %
+0,54 %
+5,81 %
-0,83 %
Tendance
Baisse Hausse Hausse Hausse
(changement)
Baisse

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut