Autre
J'aime

Le straddle sur XFN (suivi final)

Martin Noël
24 octobre, 2011
1066 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
no-cover

Cette semaine, nous terminons notre suivi du straddle sur XFN que nous avons établi le vendredi
30 septembre dernier. Cette position a été prise avec l’intention de la garder pour quelques semaines seulement, soit jusqu’à l’échéance du mois d’octobre qui a eu lieu le samedi 22 octobre. La dernière journée de négociation fût le vendredi 21 octobre. Durant la dernière semaine, notre plan était de liquider les options d’achat sur force entre 22 $ et 22,50 $ et de garder les options de vente comme
« billet de loterie » au cas où. Rien de ce que nous avions planifié ne s’est produit, si bien que nous avons subi l’érosion de la valeur-temps. Pour les fins de l’exercice, nous avons fermé les positions aux prix de fermeture de vendredi dernier mais comme le marché semble vouloir continuer vers le haut, le scénario d’origine demeure toujours valide et la vente d’options échéant en novembre pourrait être envisagée afin de gérer la position.

Malgré tout, le résultat sur les trois dernières semaines, bien que négatif, a permis de démontrer comment on peut gérer une position de volatilité comme le straddle afin de réduire le risque d’érosion de la valeur-temps.

Le résultat final correspond à ce qui suit :

Position initiale le vendredi 30 septembre 2011 :

XFN = 21,26 $
Achat de 10 XFN DEC 21 C à 1,13 $ = 1 130 $
Achat de 10 XFN DEC 21 P à 1,03 $ = 1 030 $
Total pour le straddle = 2 160 $

Position actuelle au 21 octobre 2011

XFN = 21,50 $
Vente de fermeture de 10 XFN DEC 21 C à 1,01 $ = (1 010 $)
Vente de fermeture de 10 XFN DEC 21 P à 0,69 $ = (690 $)
Profit sur 8 XFN OCT 20 P = (280 $) (360 $ – 80 $)
Crédit total pour la position = (1 980 $)
Résultat = perte de 180 $ (sans les commissions)

La perte de 180 $ n’est pas agréable, mais elle aurait été de 460 $ si nous avions rien fait. En effet, la gestion de la position par la vente d’options de vente du mois d’octobre a permis de générer un profit de 280 $. Lorsque le marché nous offre des occasions, il faut les saisir et c’est ce que le straddle nous permet de faire. C’est-à-dire vendre sur force et acheter sur faiblesse tout comme le font les négociateurs professionnels. Cette façon de faire peut être répliquée avec plusieurs stratégies d’options de base, telle que la vente d’options d’achat couvertes, la vente d’options de vente garanties et les écarts haussiers et baissiers à crédit par exemple. Il suffit de choisir son niveau de vente et d’achat en fonction de nos indicateurs préférés ou des niveaux de résistance et de support techniques et d’établir nos positions graduellement. Ces positions doivent cependant tenir compte d’une saine gestion du capital et du risque.

Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Revue de la semaine
Semaine mitigée dans l’attente d’une solution en Europe. Le weekend qui vient sera crucial alors que les réunions se multiplient en Europe pour trouver « LA » solution au problème de la dette.

Cette semaine le XIU a perdu 0,92 %, le XFN a baissé de 0,19 %, le XEG a augmenté de 0,66 %, et le XGD a fondu de 6,60 %. Le dollar américain a perdu 0,35 %.

Les tendances sont à la baisse pour XIU, XFN, XEG, et XGD. La tendance principale est à la hausse pour le dollar américain.

Le tableau suivant illustre le prix de fermeture en date du vendredi 21 octobre 2011 ainsi que la tendance principale à moyen terme (un mois ou plus).

XIU XFN XEG XGD $USDCAD
2011-10-21
17,16 $
21,50 $
16,79 $
23,22 $
100,67
2011-10-14
17,32 $
21,54 $
16,68 $
24,86 $
101,02
Variation
-0,16 $
-0,04 $
+0,11 $
-1,64 $
-0,35
Variation %
-0,92%
-0,19%
+0,66%
-6,60%
-0,35%
Tendance
Baisse Baisse Baisse Baisse Hausse

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut