Gestion de risque
J'aime

Passer des ordres sur options et gérer les positions

Tony Zhang
22 octobre, 2019
75 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 13 minutes
Passer des ordres sur options et gérer les positions

Il faut du temps et de la patience pour apprendre à négocier des options. Pour votre première opération, il est essentiel de savoir comment passer un ordre dans votre compte de courtage. Cet exercice peut être décourageant en raison des nombreuses variables en jeu. Le présent billet décrit les procédures et les bonnes pratiques à suivre pour passer un ordre sur options convenablement, ainsi que les différentes techniques employées pour gérer une position sur options. Si voulez apprendre à passer des ordres sur options et à gérer vos positions, veuillez visionner notre plus récent webinaire.

Ordres d’ouverture et de fermeture

Passer un ordre

Avant de prendre une position sur options, la première chose à faire est de déterminer les prévisions à l’égard de l’action sous-jacente ou du fonds négocié en bourse (FNB) sous-jacent, à savoir si elles sont haussières, baissières ou neutres. L’étape suivante consiste à choisir une stratégie sur options, une date d’échéance et un prix de levée en fonction de ces prévisions. Tout comme vous le feriez pour une action, vous pouvez soit acheter, soit vendre une option. Toutefois, dans le cas d’un ordre sur options, vous devez préciser si vous comptez ouvrir ou fermer une position. Pour ouvrir une position, on passe un « ordre d’ouverture ». Cet ordre peut porter sur un « achat d’ouverture » ou une « vente d’ouverture ». Dans chacun des cas, vous pouvez choisir un ordre à cours limité ou un ordre au marché.

Stratégie de dénouement

Avant de prendre une position, il conviendrait de définir les situations où vous devriez la dénouer. Il est important de savoir quel serait le moment propice pour limiter les pertes ou réaliser les profits d’une position sur options. Pour dénouer une position, on passe un « ordre de fermeture ». Cet ordre peut porter sur un « achat de fermeture » ou une « vente de fermeture ». Dans chacun des cas, vous pouvez choisir un ordre à cours limité ou un ordre au marché.

Ordres sur options et types d’opérations

En tant que négociateur débutant, vous pourriez hésiter entre un « achat d’ouverture » ou un « achat de fermeture », par exemple. Si vous voulez ouvrir une position, vous devez passer un ordre qui porte soit sur un « achat d’ouverture », soit sur une « vente d’ouverture ». Pour fermer la position, vous devez faire le contraire, c’est-à-dire passer un ordre qui porte soit sur un « achat de fermeture », soit sur une « vente de fermeture ».

Tableau 1 : Ordres d’ouverture et de fermeture de positions sur options

Source : OptionsPlay

Exemple d’un ordre d’ouverture

L’outil OptionsPlay vous demandera de saisir les paramètres requis lorsque vous saisirez un ordre sur options. L’exemple ci-après montre comment passer un ordre sur une option d’achat.

Tableau 2 : Exemple d’un ordre d’ouverture de position sur options

Source : OptionsPlay

* Puisqu’il s’agit d’une stratégie d’« ouverture », on effectue un achat d’ouverture. La plupart des courtiers saisiront les paramètres ci-dessus lorsqu’une option est sélectionnée.

Exemple d’un ordre de fermeture

L’outil OptionsPlay vous demandera de saisir les paramètres requis lorsque vous saisirez un ordre sur options. L’exemple ci-après montre comment dénouer une position sur une option d’achat :

Tableau 3 : Exemple d’un ordre de fermeture de position sur options

Source : OptionsPlay

* Puisqu’il s’agit d’une stratégie de « fermeture », on effectue une vente de fermeture. La plupart des courtiers saisiront les paramètres ci-dessus lorsqu’une position est sélectionnée.

Prix des options et liquidité

D’ordinaire, les options ont des écarts acheteur-vendeur plus grands que les actions et ceux-ci varient selon la capitalisation boursière de chaque société. Les actions de sociétés à forte capitalisation boursière dont le cours n’est pas très volatil ont tendance à avoir des options présentant de faibles écarts acheteur-vendeur, alors que les actions de sociétés à petite capitalisation dont le cours est plus volatil ont tendance à avoir des options présentant ses écarts accrus. Les options sur les actions des sociétés qui ne se classent pas parmi les 20 à 30 plus grandes capitalisations boursières ont tendance à avoir un faible intérêt en cours et des écarts acheteur-vendeur accrus. Il est important de s’en souvenir lorsqu’on passe un ordre à cours limité. Astuce : N’ayez pas peur de passer un ordre à un cours qui est proche du point médian de l’écart acheteur-vendeur. De nombreux ordres sont exécutés dans une fourchette de 5 à 10 cents par rapport au point médian.

Gestion des positions sur options

Une fois que vous avez pris une position sur options, adoptez les bonnes pratiques pour gérer chaque type de stratégie. Nous résumons ci-après une série de règles à suivre pour bien gérer chaque stratégie. Pour mieux connaître chacune d’elles, cliquez sur le lien correspondant.

La vente d’options de vente couvertes par des liquidités

En règle générale, cette stratégie ne demande pas une gestion active entre le moment où l’ordre est donné et l’arrivée à échéance.

Objectif : Acquérir des actions à escompte

Résultats possibles

  1. Option expirée sans aucune valeur : vendez une autre option de vente pour continuer à générer un revenu si vous voulez toujours acquérir les actions.
  2. Option levée : vous obtenez les actions au prix de levée de l’option de vente, minoré de la prime reçue.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques liées à la vente d’options de vente couvertes par des liquidités, consultez notre billet de blogue et visionnez notre webinaire portant sur le sujet.

La vente d’options d’achat couvertes

Objectif : Dénouer stratégiquement votre position sur actions tout en générant un rendement additionnel sur votre actif.

Les deux premiers scénarios qui suivent n’exigent aucune gestion jusqu’à la dernière semaine avant l’échéance.

Scénarios possibles :

  1. Le cours de l’action monte au-dessus du prix de levée : la règle générale est de maintenir la position jusqu’à la dernière semaine avant l’échéance et de décider ensuite s’il faut reporter la position sur l’option d’achat ou laisser les actions être achetées.
  2. Le cours de l’action fluctue sans direction claire (sous le prix de levée) : laissez l’option expirer sans aucune valeur, puis vendez une autre option d’achat couverte pour encaisser une autre prime.
  3. Le cours de l’action descend : rachetez l’option d’achat à 20 % de la prime reçue.

Pour en savoir plus sur la vente d’options d’achat couvertes, consultez notre billet de blogue et visionnez notre webinaire portant sur le sujet.

L’écart créditeur

Objectif : Laisser les options venir à échéance sans aucune valeur et garder le crédit (la prime).

Scénarios de dénouement :

  1. Réaliser le profit sans tarder si le gain atteint 50 % et qu’il reste encore plus de la moitié de l’échéance initiale.
  2. Limiter les pertes entre 75 % et 100 % si le crédit obtenu est supérieur à un cinquième (1/5) de l’écart vertical.
  3. Limiter les pertes entre 100 % et 200 % si le crédit obtenu est inférieur à un cinquième (1/5) de l’écart vertical.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques liées à la vente d’un écart créditeur, consultez notre billet de blogue et visionnez notre webinaire portant sur le sujet.

L’achat d’options d’achat et l’écart débiteur

Contrairement aux stratégies susmentionnées, qui exigent la vente d’options, l’achat d’options d’achat ou d’options de vente et l’écart débiteur exigent l’achat d’options. Les règles pour gérer une position acheteur sur options sont relativement simples.

Règle pour limiter les pertes :

  1. Limiter les pertes à moins de 50 % de la prime payée.

Règle pour réaliser les profits :

  1. Réaliser les profits à plus de 75 % à 100 % de la prime payée.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques liées à l’achat d’options d’achat, d’options de vente ou d’un écart débiteur, consultez notre billet de blogue et visionnez notre webinaire portant sur le sujet.

Résumé

Pour passer des ordres sur options, il est important de savoir la différence entre un ordre d’ouverture et un ordre de fermeture. Beaucoup de débutants confondent ces deux notions et ouvrent par erreur une position supplémentaire au lieu de dénouer leur position initiale. Par ailleurs, une fois que vous avez pris une position sur options, savoir comment la gérer dépend de la stratégie suivie. Il convient d’adopter quelques bonnes pratiques courantes pour gérer les pertes. Il ne faut jamais accroître le risque déjà associé à une perte. En outre, la réalisation d’un profit partiel peut aider énormément à réduire le risque global inhérent à un portefeuille d’options. L’adoption de bonnes pratiques pour prendre et gérer vos positions peut vous aider à maximaliser l’efficacité de vos opérations et à réduire au minimum le risque associé à votre portefeuille.

 

Profitez d’un accès gratuit à OptionsPlay Canada : www.optionsplay.com/tmx

Mise en garde : Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

Tony Zhang
Tony Zhang http://tmx.optionsplay.com

Chef de la stratégie liée aux produits

OptionsPlay

Tony Zhang est un spécialiste du secteur des services financiers possédant plus d’une dizaine d’années d’expérience dans des postes liés au développement de produits, à la recherche et à la stratégie de marché pour les marchés des actions, des changes et des dérivés. À titre de chef de la stratégie liée aux produits d’OptionsPlay, Tony dirige actuellement la recherche et le développement pour la plateforme OptionsPlay Ideas & Portfolio. Animé par sa passion pour la technologie financière et le développement de produits, il a offert aux clients et aux utilisateurs servis par OptionPlay des solutions innovatrices et repensées. Il avait auparavant travaillé pendant 7 ans à FOREX.com, où il s’est formé aux marchés financiers et à la recherche en tant que stratège de marché spécialisé dans les marchés d’actions et de dérivés de change.

46 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.