Analyse technique
J'aime

Perspectives sur la négociation d’options grâce à notre contrôle ex post sur 13 ans d’analyse technique

Tony Zhang
29 avril, 2021
108 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 28 minutes
Perspectives sur la négociation d’options grâce à notre contrôle ex post sur 13 ans d’analyse technique

Aperçu

L’analyse technique est une méthode d’analyse puissante, mais excessivement difficile à comprendre et à quantifier. L’analyse technique vise à prévoir les variations futures du cours d’un actif financier sur la base des données observées dans le passé. Si de nombreuses stratégies d’analyse technique semblent prometteuses, leur application pratique peut parfois entraîner de grands écarts par rapport à la théorie. Qui plus est, il existe un large éventail d’indicateurs techniques parmi lesquels choisir, mais il n’y a pas suffisamment de données sur leur rendement à long terme. De nombreuses ressources recommandent l’utilisation d’indicateurs techniques sans fournir la preuve de la constance de leurs résultats à long terme.

À OptionsPlay, nous avons examiné certains des indicateurs techniques et des stratégies les plus couramment employés afin d’en évaluer le rendement. D’abord, nous avons calculé un rendement de référence auquel comparer nos stratégies. Pour ce faire, nous avons pris une position acheteur et une position vendeur sur des titres du S&P/TSX 60 choisis de manière tout à fait aléatoire à des dates choisies au hasard pour une période de maintien de la position de 30 jours. Nous avons ensuite essayé la même méthode d’achat ou de vente de titres à des dates où un indicateur technique générait un signal d’achat ou de vente pour une période de 30 jours. Bien que cela ne constitue peut-être pas le meilleur contrôle ex post qui soit, cela permet d’établir un cadre pour évaluer tous les indicateurs dans les mêmes conditions. Nous avons réalisé le contrôle ex post à partir des données des cours de 2007 à 2020.

Les calculs des rendements de référence ont révélé qu’en moyenne les positions acheteur sur 2 000 titres choisis au hasard prises à des dates aléatoires et conservées pendant 30 jours ont été profitables selon un taux de 49,9 % et ont généré un rendement annuel de 14,4 %.

Une fois les rendements de référence établis, nous avons mis à l’épreuve chaque indicateur dans les mêmes conditions tant à l’égard des positions acheteur que des positions vendeur pendant la même période (de 2007 à 2020) et selon la même période de maintien des positions de 30 jours. L’analyse des résultats a permis de faire des observations surprenantes.

Sommaire des observations
  • Nous avons été surpris par le rendement élevé généré par des positions prises sur des titres choisis au hasard à des dates aléatoires et conservées pendant 30 jours. Cela a établi une référence très élevée à battre pour chaque indicateur technique.
  • Les signaux de vente des indicateurs techniques ont entraîné des rendements extrêmement mauvais pour les stratégies fondées sur l’analyse technique. Seuls deux indicateurs techniques ont permis de faire mieux que le rendement de référence annualisé dans le cas des positions vendeur. Cela témoigne de la tendance haussière naturelle du marché, qui entraîne un désavantage statistique pour les positions vendeur, et de la mesure dans laquelle il est difficile de reconnaître avec constance les occasions propices aux positions vendeur à l’aide de l’analyse technique.
  • L’indicateur du « RSI20 passant au-dessus de 25 » s’est révélé l’indicateur ayant permis de générer le meilleur rendement annualisé à l’issue des signaux d’achat. La stratégie fondée sur cet indicateur a généré des rendements supérieurs à ceux des stratégies fondées sur les autres indicateurs.
  • La plupart des stratégies ont entraîné un nombre étonnamment élevé de pertes consécutives. Il s’agit d’un aspect critique dans la stratégie de gestion du risque d’un négociateur. Compte tenu du montant limité qu’il convient de risquer à chaque prise de position, un négociateur doit connaître les conséquences des pires scénarios possible. Il est important pour un négociateur de connaître le nombre de faux signaux consécutifs que chaque indicateur a généré dans le passé afin de déterminer le montant qu’il peut risquer à chaque prise de position et d’éviter ainsi de vider son compte malgré la réalisation du pire scénario possible.
  • La moyenne mobile simple (SMA) a permis de générer des rendements semblables à ceux réalisés au moyen de la moyenne mobile exponentielle (EMA). Les indicateurs SMA9 et EMA9 ont donné des résultats comparables, le second ayant généré un rendement légèrement supérieur à celui du premier. Ainsi, l’indicateur EMA9 s’est révélé le meilleur indicateur fondé sur une moyenne mobile entre les deux. Les moyennes mobiles sont largement utilisées; leur efficacité et leurs taux de réussite font l’objet de débats houleux. La période des moyennes mobiles varie grandement selon l’horizon de placement d’un investisseur et nous avons constaté que les moyennes mobiles portant sur une longue période constituaient les pires indicateurs pour le rendement des positions acheteur parmi tous ceux que nous avons examinés.

Les rendements de référence

Les rendements de référence de 2007 à 2020 ont été calculés selon des positions acheteur et des positions vendeur prises sur des titres choisis de manière aléatoire et maintenues pendant 30 jours. Les rendements de référence obtenus pour ces positions acheteur et ces positions vendeur sont indiqués ci-après.

Positions acheteur

Taux de positions profitables : 49,9 %
Rendement annualisé : 14,4 %

Positions vendeur

Taux de positions profitables : 50,5 %
Rendement annualisé : -10,6 %

Tous les résultats du contrôle ex post des stratégies sont évalués en comparaison avec les rendements de référence.

Sommaire des résultats

Positions acheteur : Rendement de référence de 14,4 %

Positions vendeur : Rendement de référence de -10,6 %

Moyenne mobile simple

La moyenne mobile simple (SMA) concerne le calcul du cours de clôture moyen d’un titre sur un certain nombre de périodes. Il y a signal d’achat lorsque le cours du titre passe au-dessus de la moyenne mobile, tandis qu’il y a signal de vente lorsque le cours du titre passe sous la moyenne mobile. Il est important de noter que plus le nombre de périodes utilisé pour calculer la moyenne mobile est faible, plus la courbe de la moyenne mobile suit de près le cours en vigueur du titre. Cela signifie que les moyennes mobiles établies selon un nombre réduit de périodes génèrent plus de signaux que celles établies selon un nombre élevé de périodes. L’indicateur SMA9 calcule le cours de clôture moyen du titre sur les 9 dernières périodes (ou chandelles), tandis que l’indicateur SMA200 calcule le cours de clôture moyen du titre sur les 200 dernières périodes (ou chandelles).

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • Les taux de réussite des positions acheteur et des positions vendeur fondées sur l’indicateur SMA sont comparables pour l’ensemble des combinaisons de nombres de périodes.
  • L’indicateur SMA tend à générer les meilleurs rendements lorsque le nombre de périodes est près de la période de conservation.
  • L’indicateur SMA200 a généré le meilleur rendement annualisé dans le cas des positions vendeur.

 

Moyenne mobile exponentielle

La moyenne mobile exponentielle (EMA) repose sur le même principe que la moyenne mobile simple (SMA), mais son calcul est légèrement différent. L’indicateur EMA d’un titre accorde une pondération accrue aux données les plus récentes, de sorte qu’il réagit plus fortement aux variations récentes du cours, tandis que l’indicateur SMA réagit de la même manière à toutes les variations du cours, peu importe le moment où celles-ci se produisent au cours d’une période donnée. Il y a signal d’achat lorsque le cours du titre passe au-dessus de la moyenne mobile exponentielle, tandis qu’il y a signal de vente lorsque le cours du titre passe sous la moyenne mobile exponentielle.

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • L’indicateur EMA a généré les pires rendements lorsque le nombre de périodes était élevé.
  • Le taux de réussite est comparable pour l’ensemble des positions vendeur fondées sur l’indicateur EMA.
  • L’indicateur EMA9 a été le deuxième meilleur indicateur haussier d’entre tous.

Indicateur de force relative (RSI)

L’indicateur de force relative (RSI) est un indicateur populaire fondé sur l’impulsion du moment que l’on utilise afin de reconnaître une situation de surévaluation ou de sous-évaluation. On l’affiche dans un graphique linéaire et sa valeur peut varier de 0 à 100. Une valeur inférieure à 30 indique une situation de sous-évaluation, tandis qu’une valeur supérieure à 70 indique une situation de surévaluation. Aux fins de la présente étude, nous avons examiné les valeurs de RSI sur la base des 14 périodes précédentes et des 20 périodes précédentes. Il y a signal d’achat lorsque la valeur de RSI passe au-dessus de 25 ou 30, tandis qu’il y a signal de vente lorsque la valeur de RSI passe sous 70 ou 75.

Ci-après figure un exemple où l’indicateur RSI14 génère des signaux d’achat et de vente lorsque sa valeur passe au-dessus de 30 et sous 70.

 

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • Les positions acheteur ont entraîné un nombre relativement faible de pertes consécutives. Par ailleurs, en comparaison, les positions vendeur ont enregistré de bien grands écarts entre les nombres de gains consécutifs et de pertes consécutives.
  • Dans le cas des positions acheteur, trois des quatre stratégies fondées sur le RSI ont obtenu un meilleur rendement que le taux de référence, alors que seule la stratégie fondée sur l’indicateur RSI20 passant au-dessus de 30 n’a pas généré un meilleur rendement que le taux de référence.
  • La stratégie fondée sur le RSI20 passant au-dessus de 25 est celle qui a permis d’obtenir le meilleur rendement d’entre tous, soit un rendement annualisé de 32,4 % (plus du double du taux de référence). Cependant, elle a généré bien peu de signaux.

Indice de canal de marchandises (CCI)

L’indice de canal de marchandises (CCI) est un indicateur technique que l’on utilise afin de déceler les changements de tendance à long terme concernant le cours d’un titre. On emploie la moyenne mobile simple du cours type ([Sommet + Creux + Clôture] ÷ 3) dans son calcul. Par conséquent, l’emploi de l’indicateur CCI établi selon un nombre réduit de périodes génère un nombre accru de signaux. Aux fins de l’étude, nous avons utilisé le SMA sur 20 périodes. L’indicateur CCI génère un signal d’achat lorsque sa valeur passe au-dessus de -100 et au-dessus de 100. Il génère un signal de vente lorsque sa valeur passe sous 100 et sous -100.

Ci-après figure un exemple où l’indicateur CCI génère des signaux d’achat et de vente lorsque sa valeur franchit les seuils de 100 et de -100.

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • La stratégie fondée sur le CCI20 passant sous -100 a entrainé 16 pertes consécutives dans le cas des positions vendeur, soit plus de deux fois le nombre de gains consécutifs le plus élevé.
  • La stratégie fondée sur le CCI20 passant sous 100 est celle qui a donné le meilleur rendement pour ce qui est des positions vendeur.
  • En ce qui concerne les positions acheteur, la stratégie fondée sur le CCI20 passant au-dessus de 100 a généré plus de cinq fois le nombre de signaux déclenchés par la stratégie fondée sur le CCI20 passant au-dessus de -100.

Fourchette de pourcentage de Williams

La fourchette de pourcentage de Williams (Williams %R en anglais) est un indicateur d’impulsion du moment qui sert de mesure pour reconnaître quand un titre est surévalué ou sous-évalué. Sa valeur peut varier de 0 à -100. Un titre est considéré comme surévalué lorsque la valeur de l’indicateur passe au-dessus de 80 et comme sous-évalué lorsque la valeur de l’indicateur passe sous 20. Le calcul de la fourchette repose sur une période de référence d’un certain nombre de jours (14 jours dans le cadre de la présente étude). Il y a signal d’achat lorsque la valeur de l’indicateur passe au-dessus de 20, tandis qu’il y a signal de vente lorsque la valeur de l’indicateur passe sous 80.

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • Pour ce qui est des signaux haussiers, la stratégie fondée sur la fourchette de pourcentage de Williams a donné la plus forte probabilité de positions gagnantes avec un taux de réussite de 58,5 %.
  • La stratégie fondée sur la fourchette de pourcentage de Williams a généré un plus grand nombre de signaux baissiers que tout autre indicateur technique.
  • La fourchette de pourcentage de Williams s’est révélée le troisième meilleur indicateur pour les positions acheteur sur le plan du rendement annualisé.

Indicateur de convergence et de divergence des moyennes mobiles

L’indicateur de convergence et de divergence des moyennes mobiles (MACD) est un indicateur tendanciel qui suit la relation entre deux moyennes mobiles (EMA12 moins EMA26). L’écart ainsi calculé permet de tracer la courbe MACD à partir de laquelle on établit la courbe de signaux; celle-ci correspond à l’indicateur EMA9 de la courbe MACD. Elle sert à générer des signaux. Il y a signal d’achat lorsque la valeur de l’indicateur MACD passe au-dessus de la courbe de signaux, tandis qu’il y a signal de vente lorsque la valeur de l’indicateur MACD passe sous la courbe de signaux.

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • La stratégie fondée sur l’indicateur MACD a généré un rendement très moyen de 14,4 % correspondant au taux de référence pour ce qui est des positions acheteur.
  • Il y a eu un nombre élevé de pertes consécutives tant pour les positions acheteurs que pour les positions vendeur malgré un nombre moyen de signaux générés.

Indicateur Know Sure Thing

L’indicateur Know Sure Thing (KST) est un indicateur oscillatoire d’impulsion du moment. On peut l’utiliser comme l’indicateur RSI afin de reconnaître les situations de surévaluation et de sous-évaluation. Il implique l’utilisation de deux courbes pour le déclenchement de signaux :

  1. la courbe KST, établie selon la moyenne mobile simple et le taux de variation sur différentes périodes;
  2. la moyenne mobile simple sur 9 périodes des valeurs de KST.

Un signal d’achat est généré lorsque la valeur de KST passe sous 0 et lorsqu’elle passe au-dessus de la courbe de signaux. Un signal de vente est généré lorsque la valeur de KST passe au-dessus de 0 et lorsqu’elle passe sous la courbe de signaux.

Résultats
Positions acheteur

Positions vendeur

Remarques :

  • L’indicateur KST a été conçu de manière à ce qu’il génère des signaux selon une fréquence réduite, mais un rendement élevé. Nous constatons que les rendements des positions acheteur et des positions vendeur fondées sur l’indicateur KST ont été plus faibles que les rendements de référence au cours de la période à l’étude.
  • L’indicateur KST n’a pas tellement permis de réduire le plus grand nombre de pertes consécutives.

Indicateur oscillatoire stochastique

L’indicateur oscillatoire stochastique est un indicateur fondé sur l’impulsion du moment dont les valeurs varient de 0 à 100. Il sert à reconnaître les situations de surévaluation et de sous-évaluation. Une valeur supérieure à 80 indique qu’un titre est surévalué, tandis qu’une valeur inférieure à 20 indique que le titre est sous-évalué. L’indicateur oscillatoire stochastique comporte deux composantes clés :

  1. la « composante lente », %K, qui représente la valeur actuelle de l’indicateur stochastique;
  2. la « composante rapide », %D, qui représente la moyenne mobile sur 3 périodes de %K.

Un signal d’achat est généré lorsque la courbe %K passe au-dessus de la courbe %D. On calcule généralement cet indicateur sur 14 périodes.

Résultats
Positions acheteur

Remarques :

  • L’indicateur stochastique a permis de générer des rendements ordinaires de seulement 13,9 % à la suite d’un nombre assez élevé de signaux.
  • La plus grande différence entre les deux stratégies fondées sur l’indicateur stochastique réside dans le fait que l’indicateur lent %K a entraîné un nombre relativement élevé de pertes consécutives, soit 13.
  • L’indicateur lent %K et l’indicateur lent %D ont permis de générer des rendements et des taux de réussite comparables.

 

 

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

 

© OptionsPlay, LLC, 2021. Tous droits réservés.

Le présent contenu a été produit par OptionsPlay, LLC. Les points de vue, les opinions et les conseils exprimés dans ce document reflètent uniquement ceux d’OptionsPlay, LLC. Bien que Bourse de Montréal Inc. en soit commanditaire, elle ne s’est pas prononcée sur sa teneur; Bourse de Montréal Inc. et les sociétés membres de son groupe déclinent toute responsabilité à cet égard. Avant de prendre quelque décision d’investissement que ce soit, vous devriez obtenir des conseils professionnels adaptés à vos besoins et tenant compte de vos propres objectifs en matière de placement, de votre situation financière particulière et de vos besoins personnels. Le présent contenu ne doit pas être interprété comme fournissant des conseils de négociation ou d’investissement, ni des conseils à des fins juridiques, comptables, fiscales, commerciales, financières ou autres et vous ne devez pas vous y fier à ces fins. Le présent document est fourni à titre informatif seulement et a été rédigé à l’intention des personnes possédant une expertise professionnelle en matière de placements. Ni Groupe TMX Limitée ni ses sociétés affiliées n’attestent ou ne garantissent l’exhaustivité ou l’exactitude des renseignements qui figurent dans le présent document et ne sont responsables des erreurs ou des omissions que ceux-ci pourraient comporter ou de l’utilisation qui pourrait en être faite. Le Groupe TMX et ses sociétés affiliées ne cautionnent ni ne recommandent le présent document ainsi que les titres mentionnés dans celui-ci. L’information figurant dans le présent document ne vise pas à encourager l’achat de titres inscrits à la Bourse de Montréal. TMX et le logo de TMX sont des marques déposées de TSX Inc. et elles sont utilisées sous licence.

* L’Indice de dividendes S&P/TSX 60 (le « indice ») est un produit de S&P Dow Jones Indices LLC ou des membres de son groupe (« SPDJI ») et de TSX Inc. (la « TSX »). Standard & Poor’sMD et S&PMD sont des marques de commerce déposées de Standard & Poor’s Financial Services LLC (« S&P »), Dow JonesMD est une marque de commerce déposée de Dow Jones Trademark Holdings LLC (« Dow Jones ») et TSXMD est une marque de commerce déposée de TSX Inc. SPDJI, Dow Jones, S&P, leurs sociétés affiliées respectives, et la TSX ne soutiennent, ne cautionnent, ne vendent, ni ne promeuvent aucun produit fondé sur les indices, ne font aucune déclaration quant au bien-fondé d’un placement dans un tel produit et ne peuvent être tenues responsables d’erreurs, d’omissions ou d’interruptions touchant les indices ou les données y afférentes.

Tony Zhang
Tony Zhang http://tmx.optionsplay.com

Chef de la stratégie liée aux produits

OptionsPlay

Tony Zhang est un spécialiste du secteur des services financiers possédant plus d’une dizaine d’années d’expérience dans des postes liés au développement de produits, à la recherche et à la stratégie de marché pour les marchés des actions, des changes et des dérivés. À titre de chef de la stratégie liée aux produits d’OptionsPlay, Tony dirige actuellement la recherche et le développement pour la plateforme OptionsPlay Ideas & Portfolio. Animé par sa passion pour la technologie financière et le développement de produits, il a offert aux clients et aux utilisateurs servis par OptionPlay des solutions innovatrices et repensées. Il avait auparavant travaillé pendant 7 ans à FOREX.com, où il s’est formé aux marchés financiers et à la recherche en tant que stratège de marché spécialisé dans les marchés d’actions et de dérivés de change.

48 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut