Analyse technique
J'aime

Tirer le meilleur parti de l’analyse technique grâce à la négociation d’options

Tony Zhang
6 août, 2019
212 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 15 minutes
Tirer le meilleur parti de l’analyse technique grâce à la négociation d’options

À titre de conseiller en stratégies sur les marchés et de praticien de l’analyse technique depuis plus de dix ans, j’ai passé beaucoup de temps à étudier les indicateurs, les tendances des cours et les stratégies de négociation. Ayant travaillé avec des milliers de clients sur des stratégies fondées sur l’analyse technique, je considère que l’aspect le plus important de la négociation est la gestion des opérations et des risques. Malheureusement, l’analyse technique ne donne qu’une perspective; elle n’établit aucune stratégie pour gérer les risques ou les opérations. Pour exploiter la pleine valeur de l’analyse technique, il faut établir avec efficacité des stratégies de négociation qui correspondent aux perspectives sur les marchés. Dans le présent billet, nous examinons les avantages de l’analyse technique sur le plan des stratégies sur options afin de mettre en évidence la manière la plus efficace de déployer des capitaux selon diverses méthodes d’analyse technique. Pour en apprendre davantage sur les moyens de tirer le meilleur parti de l’analyse technique grâce à la négociation d’options, visionnez l’enregistrement de notre webinaire.

Quelle est l’utilité de l’analyse technique?

L’analyse technique consiste à étudier les cours antérieurs en vue de prévoir les variations des cours et les événements susceptibles de se produire dans l’avenir. L’analyse technique permet d’évaluer trois éléments importants pour la négociation :

  • La direction – le cours de l’action montera-t-il ou descendra-t-il?
  • L’ampleur des variations – à quel point le cours de l’action montera-t-il ou descendra-t-il?
  • Le moment des variations – combien de temps la hausse ou la baisse durera-t-elle?

Les avantages et les limites de l’analyse technique

L’analyse technique est extrêmement flexible, puisque les méthodes peuvent s’appliquer à tout instrument négociable ayant un prix et à toute période, qu’on pense à un graphique de cours de devises sur cinq minutes (spéculation sur séance) ou à un graphique de cours boursiers sur une semaine (placements à long terme). Ainsi, il est possible d’appliquer sans difficulté une seule et même méthode d’analyse technique à une analyse intermarché basée sur n’importe quelle période. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il n’existe pas de stratégie qui soit la meilleure d’entre toutes ni d’indicateur qui soit le meilleur d’entre tous. Pour ma part, je considère que les négociateurs qui ont du succès se démarquent non pas par les indicateurs qu’ils utilisent, mais par la constance avec laquelle ils emploient toujours les mêmes indicateurs pour chacune de leurs opérations.

Les stratégies sur options pour exploiter l’analyse technique

Les négociateurs ont tendance à consacrer plus de temps que nécessaire à examiner graphiques et indicateurs pour spéculer sur la direction du cours d’une action, mais à peine quelques secondes à la gestion de leurs opérations et de leurs risques. Bien que la direction du cours d’une action soit un facteur important à prendre en compte, il convient de tenir compte de l’ampleur prévue de la variation au moment de déterminer la stratégie de négociation offrant un ratio risque-rendement optimal. Par exemple, au moment d’analyser la perspective pour une action, s’il y a :

  • une direction claire, mais une ampleur de variation incertaine

  • une direction claire et une ampleur de variation claire

Nous explorerons différentes méthodes d’analyse technique et nous verrons en quoi chacune des trois stratégies sur options qui précèdent peut être appropriée, l’ampleur des variations permettant de déterminer la manière la plus efficace possible de déployer les capitaux disponibles.

Analyse et tendances des cours

Marqueurs de soutien et de résistance

Les lignes ou les zones de soutien et de résistance sont des niveaux dont les cours se sont éloignés à répétition, soit à la hausse (soutien) ou à la baisse (résistance). Comme l’illustre le graphique ci-après, une fourchette définie par une ligne de soutien et une ligne de résistance donne aux investisseurs une idée de la direction que prendra le cours d’une action et de l’ampleur des variations. Dans un tel cas, un écart vertical débiteur permet d’exécuter une opération directionnelle comportant le plus faible risque possible. Par exemple, si le cours de l’action s’est replié à l’approche d’un niveau de résistance et se dirige vers le niveau de soutien, une opération efficace pourrait consister à acheter une option de vente en jeu dont le prix de levée est près du niveau de résistance et à vendre une option de vente hors jeu dont le prix de levée est près du niveau de soutien.

Graphique 1 : Soutien et résistance

Source : TradingView

Dans un cas où le cours oscille autour d’un niveau de soutien ou de résistance et la perspective est devenue neutre, un écart créditeur constituerait une stratégie mieux adaptée s’il n’est pas possible de prédire clairement l’ampleur des variations.

Percées et effondrements

Une percée se produit lorsqu’un cours franchit un niveau de résistance et poursuit sa montée, tandis qu’un effondrement se produit lorsqu’un cours tombe sous un niveau de soutien. Il en résulte une nouvelle perspective directionnelle, mais il peut alors être difficile de se faire une idée claire de l’ampleur du mouvement, surtout lorsque le cours atteint de nouveaux sommets lors d’une percée. Comme la plupart des percées et des effondrements se produisent rapidement, l’achat d’une option d’achat ou de vente constitue généralement une stratégie appropriée. En cas d’effondrement où le niveau de soutien franchi devient un cours cible, l’achat d’un écart vertical débiteur sur options de vente constitue une stratégie baissière sur options comportant un bon ratio risque-rendement.

Superposition de graphiques et indicateurs

Indicateurs retardés – moyennes mobiles et bandes de Bollinger

Les indicateurs retardés reposent sur les cours moyens antérieurs et aident à prévoir la suite des choses. Une stratégie populaire repose sur le croisement de la moyenne mobile. Les moyennes mobiles peuvent faire office de niveaux dynamiques de soutien ou de résistance comme l’illustre le graphique ci-après. Lorsqu’un cours passe au-dessus d’une moyenne mobile, la perspective peut changer et devenir haussière, et vice versa. Toutefois, il est essentiel de garder en tête que la stratégie sur croisement de moyenne mobile ne concerne qu’une perspective selon la direction, sans égard à l’ampleur de la variation du cours. Dans ce cas, l’achat de l’action, sa vente à découverte ou la vente d’un écart vertical créditeur sont généralement les opérations les mieux adaptées à une telle stratégie. Toutefois, l’achat d’options d’achat ou de vente de longue échéance (plus de six mois) peut aussi être un choix intéressant, puisque l’investisseur bénéficie ainsi d’un horizon suffisamment long pour tirer profit d’une tendance prolongée.

Graphique 2 : Moyenne mobile

Source : TradingView

Les bandes de Bollinger, quant à elles, servent essentiellement aux stratégies sur retour à la moyenne, en signalant que le cours en vigueur s’est trop éloigné du cours moyen. Lorsque le cours d’une action franchit sa bande de Bollinger, on s’attend généralement à ce qu’il rebrousse chemin, ce qui donne une idée claire de la direction du cours et de l’ampleur de ses variations, comme il est illustré ci-après. Dans ce cas, l’achat d’un écart vertical débiteur constitue une opération comportant un ratio risque-rendement très intéressant.

Graphique 3 : Bandes de Bollinger

Source : TradingView

Indicateurs prévisionnels – MACD, RSI, stochastique

Les indicateurs prévisionnels sont de loin les plus utilisés par les investisseurs. Comme ils permettent de suivre la direction des cours et la vélocité des impulsions du moment, ces indicateurs servent habituellement à générer des signaux selon les changements touchant les impulsions du moment. Une erreur courante dans l’utilisation des indicateurs prévisionnels découle du fait qu’ils permettent de déterminer clairement la direction des cours, mais sans donner le moindre indice quant à l’ampleur des variations.

Graphique 4 : Indicateurs prévisionnels

Source : TradingView

Les négociateurs utilisent souvent les indicateurs prévisionnels à tort et à travers en interprétant les signaux comme des indications d’acheter ou de vendre une action, alors qu’ils n’ont pas d’idée claire de l’ampleur de la variation du cours. Comme ces indicateurs donnent peu d’information à ce sujet, la vente d’un écart créditeur procure à l’investisseur le meilleur ratio risque-rendement possible relativement à ces signaux indiquant une probabilité accrue. En effet, si un indicateur de tendance montre qu’une action est surachetée, cela signifie qu’il est peu probable que le cours de l’action continue de monter, mais pas nécessairement qu’il va redescendre. La vente d’un écart créditeur fonctionne particulièrement bien étant donné la perspective assez neutre du marché, laquelle s’explique par le fait qu’il est peu probable que le cours d’une action surachetée monte encore beaucoup.

Conclusion

L’analyse technique permet d’avoir une perspective objective sur n’importe quel actif ou instrument négociable si elle repose sur une méthode rigoureuse. Cependant, le plus important est d’évaluer le risque et le rendement potentiel de chaque opération que vous souhaitez exécuter, puisque vos gains et vos pertes découlent de vos opérations. Pour structurer chaque opération de façon à réduire le risque au minimum suivant votre perspective, il est important d’évaluer l’ampleur de la variation attendue et d’en tenir compte au moment de choisir la stratégie sur options adéquate. Visionnez l’enregistrement de notre webinaire Tirer le meilleur parti de l’analyse technique grâce à la négociation d’options pour en apprendre davantage sur le sujet.

Profitez d’un accès gratuit à OptionsPlay Canada : www.optionsplay.com/tmx

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

La 12e Journée de formation sur les options, en partenariat avec l’Options Industry Council (OIC), se tiendra à Toronto le 14 septembre 2019 au Westin Harbour Castle. Inscrivez-vous avant le 19 août pour profiter du prix avantageux pour les premiers inscrits! Les places sont limitées. Pour en savoir davantage, visitez le m-x.ca/oed.

Tony Zhang
Tony Zhang http://tmx.optionsplay.com

Chef de la stratégie liée aux produits

OptionsPlay

Tony Zhang est un spécialiste du secteur des services financiers possédant plus d’une dizaine d’années d’expérience dans des postes liés au développement de produits, à la recherche et à la stratégie de marché pour les marchés des actions, des changes et des dérivés. À titre de chef de la stratégie liée aux produits d’OptionsPlay, Tony dirige actuellement la recherche et le développement pour la plateforme OptionsPlay Ideas & Portfolio. Animé par sa passion pour la technologie financière et le développement de produits, il a offert aux clients et aux utilisateurs servis par OptionPlay des solutions innovatrices et repensées. Il avait auparavant travaillé pendant 7 ans à FOREX.com, où il s’est formé aux marchés financiers et à la recherche en tant que stratège de marché spécialisé dans les marchés d’actions et de dérivés de change.

46 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.