Profiter d’une hausse potentielle sur Banque de Montréal

Martin Noël
28 septembre, 2015
341 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
no-cover

Comme nous pouvons le constater sur le graphique hebdomadaire ci-dessous, le titre de Banque de Montréal (BMO) a marqué un creux à 64,01 $ lors de la dégringolade des marchés en août dernier. Le rebond qui s’en est suivi a permis de ramener les prix au niveau de 70,28 $ à la fermeture des marchés, le vendredi 25 septembre 2015. Bien que les prix pourraient effectuer un revirement vers le creux de 64,01 $, l’indicateur stochastique au bas du graphique semble démontrer des signes de force avec un passage au-dessus du niveau 25. Une remontée vers le niveau des 80 $ pour les actions de BMO pourrait alors se produire au cours des prochains 6 mois. Un investisseur, qui a confiance en ce scénario, pourrait établir une stratégie haussière en achetant des options d’achat offrant un rendement optimal en fonction d’un prix cible de 80 $.

Graphique hebdomadaire de BMO (70,28 $, vendredi 25 septembre 2015)

Examinons les trois options d’achat du mois de avril 2015 suivantes en date du vendredi 25 septembre 2015 alors que BMO cotait à 70,28 $ :

BMO 160415 C 72 à 2,80 $
BMO 160415 C 74 à 1,90 $
BMO 160415 C 76 à 1,30 $

BMO 160415 C 72 à 2,80 $

Les options d’achat BMO 160415 C 72 à 2,80 $ ont un seuil d’équilibre de 74,80 $. C’est à partir de ce prix que l’investisseur pourra commencer à réaliser un profit d’ici l’échéance du mois d’avril 2015. En fonction du prix cible de 80 $, nous pourrions vendre ces options d’achat au prix de 8 $ pour un profit potentiel de 5,20 $ par action et un rendement potentiel de 186%.

BMO 160415 C 74 à 1,90 $

Les options d’achat BMO 160415 C 74 à 1,90 $ offrent un effet de levier plus important que les options d’achat précédentes si le prix cible de 80 $ est atteint à l’échéance du mois d’avril 2015. Le seuil d’équilibre de cette option d’achat est de 75,90 $. C’est à partir de ce prix que l’investisseur pourra commencer à réaliser un profit d’ici l’échéance du mois d’avril 2015. En fonction du prix cible de 80 $, nous pourrions vendre ces options d’achat au prix de 6 $ pour un profit potentiel de 4,10 $ par action et un rendement potentiel de 216%.

BMO 160415 C 76 à 1,30 $

Les options d’achat BMO 160415 C 76 à 1,30 $ offrent également un effet de levier intéressant si le prix cible de 80 $ est atteint à l’échéance du mois d’avril 2015. Le seuil d’équilibre de cette option est de 77,30 $. C’est à partir de ce prix que l’investisseur pourra commencer à réaliser un profit d’ici l’échéance du mois d’avril 2015. En fonction du prix cible de 80 $, nous pourrions vendre ces options d’achat au prix de 4 $ pour un profit potentiel de 2,70 $ par action et un rendement potentiel de 208%.

Nous pouvons constater que l’option d’achat qui offre le plus grand effet de levier en fonction du prix cible de 80 $ est l’option d’achat BMO 160415 C 74 à 1,90 $. C’est donc cette option d’achat que devrait privilégier l’investisseur qui a une très grande confiance en ce prix cible. Peu importe le choix qui sera fait par l’investisseur, ce dernier devra tenir compte du risque que la poussée haussière puisse prendre plus de temps que prévu, et envisager la possibilité de choisir une échéance plus éloignée. Finalement, il sera important de bien gérer la position, et de prendre son profit lorsque le prix cible de l’option aura été atteint.

Bonnes transactions et bonne semaine!

Les stratégies présentées dans le cadre de cette chronique ne le sont qu’à titre d’information et de formation et ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations pour acheter ou vendre toutes valeurs mobilières. Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

342 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *