Concepts
J'aime

Un rendement électrifiant sur un titre des services aux collectivités

Christopher Thom
12 octobre, 2016
908 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 5 minutes
Un rendement électrifiant sur un titre des services aux collectivités

Les investisseurs qui fondent leurs choix sur le rendement privilégient souvent les titres d’entreprises de services publics. Ces entreprises versent des dividendes réguliers, elles sont réglementées par l’État et leurs titres sont moins sensibles aux cycles économiques que ceux des autres secteurs. Les titres des entreprises de services publics sont généralement considérés comme « ennuyeux », mais pour leurs porteurs, c’est précisément ce qui fait leur attrait. Le secteur des services publics a fait bonne figure au cours des dernières décennies, qui ont été marquées par une baisse des taux d’intérêt et une recherche de rendement par les investisseurs.

Depuis 43 ans, la société Fortis (symbole : FTS) augmente son dividende chaque année. Elle tire actuellement 96 % de ses bénéfices d’activités réglementées, ce qui les rend très stables et contribue à assurer le versement des dividendes. Si l’on examine la performance du titre de Fortis ces dix dernières années, on constate qu’il a enregistré un rendement annualisé de 9,64 % et que son rendement total depuis le début de l’année s’élève à 11,44 %. Plutôt que d’acheter l’action de Fortis pour toucher les dividendes toujours croissants, l’investisseur qui cherche à générer un revenu peut envisager la vente d’une option de vente sur cette action.

En date du 11 octobre 2016, le cours des actions de Fortis est de 40,25 $. L’investisseur peut alors toucher une prime de 1,53 $ en vendant une option de vente échéant en janvier et ayant un prix de levée de 40 $. Cette prime représente 3,83 % du prix de levée sous-jacent ou 96 % du dividende annuel, pour une période d’à peine 101 jours. En annualisant ce chiffre (voir le calcul présenté ci-dessous), on obtient un rendement de 14,55 %, ce qui est beaucoup plus que le rendement annualisé sur 10 ans. Si, à l’échéance, le cours du titre de Fortis est inférieur à 40 $, le prix d’achat net du titre à la livraison sera de 38,47 $. Ce prix représente une réduction de 14 % sur le cours le plus élevé du titre sur 52 semaines et correspond à un rendement par rapport au coût de 4,15 %. Si l’investisseur doit prendre les actions en livraison, il peut soit les garder comme placement à long terme dans son portefeuille et toucher les dividendes, soit vendre des options d’achat sur ces actions. Cependant, il importe de noter que les dividendes que versent les entreprises de services publics nuisent souvent au marché des options d’achat sur leurs titres.

Je suis d’avis qu’il s’agit d’une opération intéressante en ce qu’elle met à profit la hausse récente des taux d’intérêt, qui a fait baisser le cours des titres des entreprises de services publics. Pour choisir les options qu’on vendra, il faut notamment connaître la manière dont leur prix est établi. Sans trop entrer dans les détails techniques, je remarquerai que le prix des options de Fortis est établi à partir d’une volatilité implicite de 17,91 %, tandis que la volatilité constatée sur 30 jours est de 13,93 %. Ainsi, les vendeurs d’options reçoivent plus d’argent pour leurs options que ce qu’ils devraient, compte tenu de la conjoncture récente. Cela s’explique par le fait que la société Fortis annoncera ses résultats le 4 novembre 2016. Les annonces de résultats et d’autres événements causent souvent assez d’incertitude pour faire augmenter le prix des options. S’il s’agit d’une société qui correspond à vos objectifs de placement et que vous vous sentez à l’aise d’acheter ses titres dans cette plage de cours, c’est le bon moment de passer à l’action et de récolter les primes.

Le présent document est uniquement destiné à des fins d’information générale; il ne vise aucunement à offrir des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux et ne devrait pas être utilisé à cette fin. De nombreux facteurs inconnus de Christopher Thom peuvent avoir une incidence sur l’applicabilité des sujets traités dans le présent document à vos circonstances particulières. Vous devriez consulter directement votre conseiller financier avant de prendre des mesures liées aux sujets traités dans le présent document. Les situations individuelles peuvent varier.

Christopher Thom
Christopher Thom https://www.odlumbrown.com/cthom/

Gestionnaire de portefeuille

Odlum Brown Limited

Christopher Thom applique des principes de placement fondés sur la valeur. Respectueux du style de placement mis de l’avant par service de recherche d’Odlum Brown, il privilégie les sociétés saines affichant un bilan solide et dont le titre se négocie sous sa valeur intrinsèque. À titre de gestionnaire de portefeuille, il travaille avec ses clients à bâtir des portefeuilles qui répondront à leurs besoins individuels. Dans ses affaires, il a souvent recours aux options. En intégrant des stratégies fondées sur les options aux portefeuilles de ses clients, il s’efforce d’accroître leurs revenus de placement, d’atténuer la volatilité des portefeuilles et d’offrir une couverture contre les fluctuations importantes des marchés ou des devises. Christopher a réussi de nombreux cours au sein de l’industrie et possède les titres de gestionnaire de placement canadien (CIM) et de gestionnaire spécialisé en produits dérivés (GSPD) en plus d’être fellow de l’Institut canadien des valeurs mobilières (ICVMMD). Par ailleurs, il a fait plusieurs apparitions dans différentes chroniques du site Business News Network (BNN), notamment les chroniques Business Day et The Close, dans le cadre desquelles il a parlé de questions entourant les opérations sur options et sur actions. Sur les marchés boursiers, la clé du succès consiste à acheter à bas prix et à vendre à prix fort. Pour certains investisseurs, des stratégies fondées sur les options peuvent contribuer à la protection du portefeuille contre les risques de baisse, à l’harmonisation des flux de trésorerie, à la majoration des rendements et à l’atteinte des objectifs fixés tout en respectant son degré de tolérance au risque. En intégrant les options à la gestion d’un portefeuille, Christopher Thom aide ses clients à atteindre leurs objectifs financiers à long terme. De nombreux clients ayant réalisé eux mêmes des opérations sur options pendant des années ont ensuite fait appel à ses conseils professionnels et celui-ci profite maintenant des liens qu’il a tissés avec eux au fil des ans.

7 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut