Autre
3

Choix de la date d’échéance de l’option et coefficient Thêta

Bourse de Montréal
24 janvier, 2017
821 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 4 minutes
Choix de la date d’échéance de l’option et coefficient Thêta

Avant de choisir la date d’échéance d’un contrat d’option, il est important de revoir quelques notions fondamentales sur les options.

  1. L’option est un actif périssable,

icecube

Rappelons que la prime de l’option se définit par une valeur tangible, déterminée par la relation entre le prix de levée et prix du sous-jacent (communément appelée valeur intrinsèque) et par une valeur temps, interprétée comme une mesure de l’incertitude des marchés.

Plus il existe d’incertitudes relativement à la direction future du sous-jacent, et plus la valeur (temps) de l’option est élevée, et inversement.

  1. À l’échéance, la prime de l’option se compose uniquement de sa valeur intrinsèque. La valeur temps est nulle!

Comment sélectionner de façon optimale la date d’échéance d’un contrat d’option?

Cela va dépendre de plusieurs facteurs :

  • l’horizon de temps et l’ampleur des variations anticipées du cours du sous-jacent (timing)
  • Le niveau de volatilité (annonce de résultats financiers, événements de marché etc….)
  • La probabilité de réalisation des prédictions de marché
  • Le type de stratégie d’options : position acheteur ou vendeur ?

Et pour nous aider à dans notre processus décisionnel, observons une variable essentielle dans l’évaluation de la prime d’une option : le coefficient thêta

Thêta est le coefficient de sensibilité de la prime de l’option par rapport à l’incidence du facteur temps. Il mesure l’impact négatif de l’érosion du facteur temps sur la prime de l’option.

Vous pouvez l’obtenir à partir du calculateur d’options disponible en cliquant ici, http://m-x.ca/marc_options_calc_fr.php.

Quelques observations.

Les options d’échéances courtes

  • Les options de plus court-terme ont un coefficient thêta élevé, en d’autres termes, la décroissance de la valeur temps de l’option est très élevée, plus on se rapproche de l’échéance
  • L’érosion du temps étant plus rapide, la probabilité d’expiration sans valeur à l’échéance est aussi très élevée.
  • La prime de ces options est par conséquent plus faible, offrant toutefois un effet de levier considérable

Conclusion : Les options de plus court-terme pourrait être privilégiée en cas de variation marquée du cours du sous-jacent.

Les options d’échéances lointaines

  • Les options d’échéances lointaines accordent un horizon de temps plus large à l’investisseur, lui permettant ainsi de voir ses prédictions de marché se réaliser
  • Le coefficient thêta est faible voire proche de zéro, autrement dit, la prime de l’option risque peu de subir l’impact du facteur temps.
  • Un tel avantage comporte cependant l’inconvénient d’une prime élevée et donc d’engendrer des coûts élevés lors de l’application d’une position acheteur sur options.

Conclusion : On pourra recourir à l’utilisation d’options d’échéances lointaines dans le cadre de stratégie de vente d’options, afin de générer une source de revenu additionnelle équivalente à la prime encaissée ou encore dans le cas d’un marché en phase de consolidation, ou stable (faible volatilité).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *