Autre
J'aime

À contre-tendance sur le marché

Martin Noël
28 novembre, 2011
1012 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 4 minutes
no-cover

Depuis son récent sommet de 17,98 $ atteint le 28 octobre dernier, le XIU a perdu 9,40 % à son creux de 16,29 % atteint vendredi dernier. Le XIU est à un niveau de survente qui correspond habituellement à des creux importants (voir le graphique ci-dessous). Bien que la prudence demeure de mise, le négociateur audacieux pourrait profiter de cette situation pour établir une position haussière à risque limité en achetant des options d’achat.

Graphique du XIU



À la fermeture des marchés le 25 novembre 2011, il était possible d’acheter des options d’achat échéant en janvier 2012 et ayant un prix de levée de 16,50 $ (XIU 2012 JAN 16.5 C) à un prix de
0,60 $ l’action (prix médian entre le cours acheteur et le cours vendeur). L’achat de 10 contrats revient à un coût total de 600 $. L’objectif de cet achat est de profiter d’un rebond qui pourrait survenir dans les prochaines semaines. Nous ne voulons par garder la position jusqu’à l’échéance. Nous achetons les options d’achat alors que XIU est survendu et nous comptons les revendre lorsqu’elles seront surachetées, soit à un niveau supérieur à 75 sur le RSI (relative strenght index à 5 périodes).

L’indicateur RSI (5 périodes) mesure le ratio des gains sur le total des gains et des pertes sur les 5 dernières périodes. Au niveau actuel de 7,63, nous constatons que les gains sur le XIU au cours des 5 dernières séances ne représentaient que 7,63 % du total des gains et des pertes enregistrés. Un niveau inférieur à 25 % représente un niveau de survente alors qu’un niveau supérieur à 75 % représente un niveau de surachat. Dans ce cas-ci, nous profitons du niveau extrême de survente (inférieur à 10 %) pour prendre une position haussière en comptant sur un rebond à court terme. Nous n’attendrons pas un niveau extrême de surachat pour liquider la position cependant.

Comme cette position est à contre-tendance elle comporte un risque évident, soit celui de voir le XIU s’effondrer et poursuivre sa chute à des niveaux de survente encore plus extrême. Nous savons que tout est possible avec le marché et par conséquent, le capital alloué à cette stratégie ne devra pas représenter un pourcentage qui mettra votre portefeuille en péril.

Comme toujours avant de mettre en place des stratégies d’options assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêts à en assumer tous les risques.

Revue de la semaine

Les marchés sont en attente d’actions tangibles du côté des européens. En attendant, les investisseurs ont communiqué leur message, « agissez ou nous sortirons massivement du marché! ». Et c’est ce qu’ils sont en train de faire. Ils ont boudé l’émission des obligations allemandes et fait grimper les taux des obligation de 10 ans de l’Espagne et de l’Italie au-dessus de 8%.

Cette semaine le XIU a perdu 3,82 %, le XFN a baissé de 3,41 %, le XEG a fondu de 6,94 %, et le XGD a diminué de 2,44 %. Le dollar américain a gagné 1,87 %.

Les tendances sont à la baisse pour XIU, XFN, et à la hausse pour le XEG et le XGD. La tendance principale est à la hausse pour le dollar américain.

Le tableau suivant illustre le prix de fermeture en date du vendredi 25 novembre 2011 ainsi que la tendance principale à moyen terme (un mois ou plus).

XIU XFN XEG XGD $USDCAD
2011-11-25
16,36 $
19,56 $
15,70 $
24,43 $
104,68
2011-11-18
17,01 $
20,25 $
16,87 $
25,04 $
102,76
Variation
-0,65 $
-0,69 $
-1,17 $
-0,61 $
+1,92
Variation %
-3,82%
-3,41%
-6,94%
-2,44%
+1,87%
Tendance
Baisse Baisse Hausse Hausse Hausse

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut