Concepts
2

Achat d’options d’achat de Barrick Gold

Patrick Ceresna
17 décembre, 2020
620 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 11 minutes
Achat d’options d’achat de Barrick Gold

En août dernier, le milieu de l’investissement a été stupéfait quand l’investisseur légendaire Warren Buffett a révélé avoir acheté des actions de Barrick Gold (symbole boursier : ABX). 

Jusque-là, M. Buffett était considéré comme un investisseur sceptique à l’égard de l’or. Dans sa lettre à l’intention des actionnaires de sa société au terme de l’exercice de 2011, il a écrit ce qui suit (en anglais) :

The second major category of investments involves assets that will never produce anything, but that are purchased in the buyer’s hope that someone else – who also knows that the assets will be forever unproductive – will pay more for them in the future. Tulips, of all things, briefly became a favorite of such buyers in the 17th century.

This type of investment requires an expanding pool of buyers, who, in turn, are enticed because they believe the buying pool will expand still further. Owners are not inspired by what the asset itself can produce – it will remain lifeless forever – but rather by the belief that others will desire it even more avidly in the future.

The major asset in this category is gold, currently a huge favorite of investors who fear almost all other assets, especially paper money (of whose value, as noted, they are right to be fearful). Gold, however, has two significant shortcomings, being neither of much use nor procreative. True, gold has some industrial and decorative utility, but the demand for these purposes is both limited and incapable of soaking up new production. Meanwhile, if you own one ounce of gold for an eternity, you will still own one ounce at its end.

What motivates most gold purchasers is their belief that the ranks of the fearful will grow. During the past decade that belief has proved correct. Beyond that, the rising price has on its own generated additional buying enthusiasm, attracting purchasers who see the rise as validating an investment thesis. As “bandwagon” investors join any party, they create their own truth – for a while.

Over the past 15 years, both Internet stocks and houses have demonstrated the extraordinary excesses that can be created by combining an initially sensible thesis with well-publicized rising prices. In these bubbles, an army of originally skeptical investors succumbed to the “proof” delivered by the market, and the pool of buyers – for a time – expanded sufficiently to keep the bandwagon rolling. But bubbles blown large enough inevitably pop. And then the old proverb is confirmed once again: “What the wise man does in the beginning, the fool does in the end.”

Today the world’s gold stock is about 170,000 metric tons. If all of this gold were melded together, it would form a cube of about 68 feet per side. (Picture it fitting comfortably within a baseball infield.) At $1,750 per ounce – gold’s price as I write this – its value would be $9.6 trillion. Call this cube pile A.

Let’s now create a pile B costing an equal amount. For that, we could buy all U.S. cropland (400 million acres with output of about $200 billion annually), plus 16 ExxonMobil’s (the world’s most profitable company, one earning more than $40 billion annually). After these purchases, we would have about $1 trillion left over for walking-around money (no sense feeling strapped after this buying binge). Can you imagine an investor with $9.6 trillion selecting pile A over pile B?

Beyond the staggering valuation given the existing stock of gold, current prices make today’s annual production of gold command about $160 billion. Buyers – whether jewelry and industrial users, frightened individuals, or speculators – must continually absorb this additional supply to merely maintain an equilibrium at present prices.

A century from now the 400 million acres of farmland will have produced staggering amounts of corn, wheat, cotton, and other crops – and will continue to produce that valuable bounty, whatever the currency may be. ExxonMobil will probably have delivered trillions of dollars in dividends to its owners and will also hold assets worth many more trillions (and, remember, you get 16 Exxons). The 170,000 tons of gold will be unchanged in size and still incapable of producing anything. You can fondle the cube, but it will not respond.

Admittedly, when people a century from now are fearful, it’s likely many will still rush to gold. I’m confident, however, that the $9.6 trillion current valuation of pile A will compound over the century at a rate far inferior to that achieved by pile B.

Lorsque l’oracle d’Omaha a annoncé qu’il avait acheté des actions de Barrick Gold, le cours de celles-ci a bondi, passant de 35,79 $ à plus de 40,00 $, les investisseurs arrivant à la conclusion que M. Buffett avait changé d’avis concernant les titres aurifères. Les investisseurs se sont dit que si M. Buffett se portait acquéreur des actions de Barrick Gold, alors la situation devait avoir changé suffisamment pour qu’il considère qu’elles représentaient une occasion de placement attrayante.

Graphique 1 : Action ABX depuis le début de l’année


Source : Bloomberg

Cependant, une fois que l’enthousiasme initial s’est dissipé, le cours de l’action ABX a fléchi, descendant récemment sous les 30 $. Il s’agit d’une chute de plus de 25 % par rapport à son plus récent sommet.

Les investisseurs n’ont pas souvent la chance d’acheter des actions à un prix inférieur à celui payé par Warren Buffett. Alors que le cours de l’action de Barrick Gold s’approche de niveaux qui n’ont pas été vus depuis le printemps, il s’agit d’une occasion unique.

Maintenant, l’un des moyens de tirer avantage de ce prix d’entrée attrayant consiste à simplement acheter l’action. Acheter l’action 10 $ de moins que le prix payé par les investisseurs qui ont emboîté le pas au meilleur investisseur chasseur d’aubaines de tous les temps semble être une occasion d’entrée particulièrement attrayante.

Cependant, la situation a bien changé depuis l’achat initial de M. Buffett. Les récentes nouvelles sur le développement de vaccins ont réduit le niveau d’incertitude et, dans une certaine mesure, le niveau d’empressement des investisseurs à acquérir de l’or.

Au lieu de simplement acheter les actions et de s’exposer au risque entier que cela suppose, un investisseur pourrait envisager d’acheter une option d’achat.

Il est possible d’acheter l’option d’achat au prix de levée de 30 $ échéant le 15 janvier 2021 pour environ 1,75 $.

Si un investisseur achetait 10 contrats de cette option d’achat, il aurait le droit, mais non l’obligation, d’acheter 1 000 actions ABX au prix de 30 $ jusqu’au 15 janvier 2021. 

Le diagramme ci-après illustre les résultats possibles de la position.

Graphique 2 : Profil des résultats possibles d’un portefeuille composé d’une position acheteur sur 10 options d’achat d’ABX au prix de levée de 30 $ échéant en janvier 2021


Source : BigPictureTrading.com

Le point d’équilibre de la position est 31,75 $. Ce prix demeure néanmoins inférieur de 8 $ à celui auquel les investisseurs ont acheté l’action ABX les jours qui ont suivi l’annonce de M. Buffett.

La situation a-t-elle beaucoup évolué depuis? Évidemment! Mais en achetant des options d’achat, un investisseur peut limiter ses pertes au montant investi au départ, soit 1 750 $ dans ce cas-ci. 

Si le cours de l’action ABX remontait à son niveau d’avant l’annonce de M. Buffett (35,79 $), l’investisseur réaliserait un profit de 4 040 $. Si le cours de l’action ABX atteignait le sommet qui a suivi cette annonce, l’investisseur pourrait doubler ce montant et réaliser un profit de 8 250 $.

Marcher sur les pas du grand Warren Buffett est toujours une idée intéressante. Elle l’est d’autant plus quand il est possible de la mettre en pratique à un prix considérablement réduit, tout en limitant le risque grâce à l’achat d’options d’achat.

 

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

Patrick Ceresna
Patrick Ceresna http://www.bigpicturetrading.com

Gestionnaire spécialisé en produits dérivés

Big Picture Trading Inc.

Patrick Ceresna est le fondateur et le conseiller en chef en matière de stratégies boursières de Big Picture Trading. Il est aussi coanimateur des balados MacroVoices et Market Huddle. Il détient les titres de Chartered Market Technician (technicien agréé du marché), de gestionnaire spécialisé en produits dérivés et de gestionnaire de placements agréé. En plus de ses fonctions à Big Picture Trading, M. Ceresna offre une formation sur les produits dérivés de la Bourse de Montréal, membre du Groupe TMX. La formation, qui s’adresse aux investisseurs et aux professionnels en placement de partout au Canada, porte sur les nombreuses fonctions utiles des options à l’intérieur d’un portefeuille de placements. Patrick se spécialise dans l’analyse des conditions macroéconomiques du marché mondial et dans la manière de convertir ces dernières en occasions de placement et de négociation concrètes. Sa connaissance avancée de l’analyse technique lui permet d’établir des liens entre les différents thèmes macroéconomiques dans le but de suggérer des stratégies de négociation à mettre en œuvre. Fort de solides connaissances en négociation d’options, il recherche des occasions de placement à profil de risque et de rendement asymétrique qui permettent de tirer avantage des rendements, tout en cernant et en gérant le risque ou en générant des revenus accrus et stables. Patrick a conçu et il enseigne activement les programmes de maître offerts par Big Picture Trading sur les aspects techniques de la négociation, la négociation d’options et la macroéconomie. Il fournit également aux membres le contenu des webinaires quotidiens d’analyse du marché en direct, des services d’alerte et des modèles de portefeuille.

129 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut