Autre
J'aime

Achat d’options de vente sur Potash Corporation of Saskatchewan

Martin Noël
22 juillet, 2013
1213 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 4 minutes
no-cover

Le cours des actions de Potash Corporation of Saskatchewan (POT) vient tout juste de briser le niveau de soutien qui reliait les deux creux précédents comme nous pouvons le constater sur le graphique hebdomadaire ci-dessous. Si le signal de vente se matérialise, POT pourrait décliner jusqu’au niveau des 34 $ avec une possibilité de se rendre jusqu’au creux établi à l’été 2010 au niveau des 30 $. Ce niveau représente un soutien important qui devrait attirer les acheteurs en grand nombre si jamais on se rend jusque-là. Afin de tirer avantage de cette baisse potentielle, un investisseur pourrait acheter des options de vente sur POT.

Graphique hebdomadaire de POT (39,86 $, vendredi 19 juillet 2013)

Comme cette baisse anticipée pourrait se produire sur une période de quelques mois, il serait alors préférable de se donner une marge de manœuvre confortable en choisissant des options venant à échéance en janvier 2014. Par conséquent, un investisseur pourrait choisir d’acheter des options de vente du mois de janvier 2014 parmi les trois prix de levée suivants : POT JAN 36 à 1,20 $, POT JAN 38 à 1,90 $ et POT JAN 40 à 2,85 $.

L’achat des options de vente POT JAN 36 à 1,20 $ permettrait de réaliser un profit de 0,80 $ l’action, ou de 80 $ le contrat pour un rendement potentiel de 67 %, si le prix cible minimal de 34 $ est atteint à l’échéance du mois de janvier 2014. Le seuil d’équilibre est de 34,80 $, et c’est sous ce seuil que la position commencera à engranger des profits. En cas de hausse, la perte serait limitée à la prime payée de 80 $ le contrat.

L’achat des options de vente POT JAN 38 à 1,90 $ permettrait de réaliser un profit de 2,10 $ le action, ou de 210 $ le contrat pour un rendement potentiel de 111 %, si le prix cible minimal de 34 $ est atteint à l’échéance du mois de janvier 2014. Le seuil d’équilibre est de 36,10 $, et c’est sous ce seuil que la position commencera à produire des profits. En cas de hausse, la perte serait limitée à la prime payée de 190 $ le contrat.

Finalement, des options de vente POT JAN 40 à 2,85 $ permettrait de réaliser un profit de 3,15 $ l’action, ou de 315 $ le contrat pour un rendement potentiel de 111 % également, si le prix cible minimal de 34 $ est atteint à l’échéance du mois de janvier 2014. Le seuil d’équilibre est de 37,15 $, et c’est sous ce seuil que la position commencera à générer des profits. En cas de hausse, la perte serait limitée à la prime payée de 315 $ le contrat.

Comme nous pouvons le constater, les options de vente POT JAN 38 à 1,90 $ et POT JAN 40 à 2,85 $ offrent le même rendement potentiel si l’objectif minimal de 34 $ est atteint à l’échéance du mois de janvier 2014. En principe, un investisseur devrait être indifférent entre ces deux options de vente. Cependant, un investisseur prudent devrait choisir les options de vente POT JAN 40 à 2,85 $ car elles ont un seuil d’équilibre de 37,15 $ comparé à 36,10 $ pour les options de vente POT JAN 38 à 1,90 $. Ainsi, à l’échéance, si POT clôture exactement à 36,10 $ les options de vente POT JAN 38 ne produiront aucun gain alors que les options de vente POT JAN 40 généreront un gain de 1,05 $ l’action (37,15 $ moins 36,10 $) ou de 105 $ le contrat.

Bonnes transactions et bonne semaine!

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

410 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut