Analyse technique
J'aime

Colmater une cassure au moyen d’un écart acheteur sur options d’achat

Patrick Ceresna
9 octobre, 2020
130 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 6 minutes
Colmater une cassure au moyen d’un écart acheteur sur options d’achat

Les marchés boursiers ont connu un recul pendant la crise de la COVID et les titres du secteur de l’énergie ont été particulièrement touchés lorsque le cours du pétrole s’est affaissé à des niveaux sans précédent. Pendant le mouvement de vente lié à la panique sur les marchés, le cours de l’action de l’une des plus grandes sociétés énergétiques au Canada, Suncor Énergie (symbole : SU), a subi une cassure qui l’a fait glisser de 33,52 $ à 30,19 $. (On parle d’une cassure baissière lorsque le cours d’ouverture est plus faible que le cours de clôture de la veille.) 

Graphique 1 : Suncor Énergie (SU), 2019-2020

Source : Bloomberg

De nombreux négociateurs observent attentivement les cassures non colmatées, étant d’avis qu’elles finiront par être colmatées (en ce sens que les cours remonteront ou redescendront à leur niveau d’avant la cassure).

Un négociateur qui adhère à cette théorie pourrait simplement acheter l’action et attendre que la cassure soit colmatée. Cependant, il faut parfois beaucoup de temps avant que la remontée se réalise (comme le montre l’évolution récente du cours de l’action de Suncor).

Le négociateur pourrait adopter une méthode différente et acheter un écart débiteur sur options d’achat (aussi appelé écart haussier sur options d’achat) qui produira un profit si la cassure est colmatée. 

Pour mettre en œuvre cette stratégie, le négociateur achète une option d’achat et en vend simultanément une autre qui comporte un prix de levée plus élevé que la première.


Source : Bourse de Montréal (
https://www.m-x.ca/f_publications_fr/strategy_bull_call_spread_fr.pdf)

Cette stratégie a ceci d’intéressant qu’elle permet au négociateur de profiter d’une trajectoire particulière du cours du titre. Dans le cas présent, l’écart débiteur sur options d’achat lui permet de prendre une position fondée sur la prévision selon laquelle le cours de l’action de Suncor Énergie remontera à 33,52 $, ce qui aura pour effet de colmater la cassure qui s’est produite pendant la crise de marché causée par la COVID.

Les séries d’options sur Suncor Énergie vont jusqu’en janvier 2023, mais nous porterons notre attention sur la série de janvier 2022.

Voici les cours des options qui nous intéressent :

Options d’achat de SU, échéance 21/01/2022, prix de levée 30 $ Acheteur : 0,53 $ / Vendeur : 0,76 $ Cours médian : 0,65 $ 
Options d’achat de SU, échéance 21/01/2022, prix de levée 34 $ Acheteur : 0,31 $ / Vendeur : 0,66 $ Cours médian : 0,48 $ 

(en date du 25 septembre 2020)

Une exécution au cours médian (situé au milieu de l’écart) s’établirait à 0,17 $ (0,65 $ – 0,48 $), mais ce cours d’exécution n’est pas réaliste. Il ne serait toutefois pas déraisonnable d’espérer une exécution à un cours qui serait 0,03 $ plus élevé, ce qui produirait un débit d’environ 0,20 $.

Les cours d’exécution pourraient ressembler à ceci :

L’investisseur ACHÈTE 10 options d’achat de SU, échéance 21/01/2022, prix de levée 30 $ @ 0,66 $

L’investisseur VEND 10 options d’achat de SU, échéance 21/01/2022, prix de levée 34 $ @ 0,46 $

Le débit net de l’investisseur est de 0,20 $ (0,66 $ – 0,46 $).

 

L’achat de 10 contrats par côté de cet écart se traduirait par un débours de 200 $. Il s’agit du montant maximal à risque si, au cours des 484 jours qui suivent, la cassure du cours de l’action de Suncor n’est pas colmatée.

Par contre, si l’action de Suncor remonte au cours espéré, l’écart aura une valeur de 2 000 $, ce qui correspondrait à un gain de 1 800 $. 

Les écarts débiteurs sur options d’achat constituent un moyen intéressant (à coût réduit) de prendre une position selon la prévision d’atteinte d’un cours donné. Ils peuvent être tout indiqués pour les négociateurs qui sont d’avis que les cassures ont un effet magnétique sur les cours touchés, de sorte que ceux-ci finiront par retrouver leur niveau d’avant la cassure.

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

Patrick Ceresna
Patrick Ceresna http://www.bigpicturetrading.com

Gestionnaire spécialisé en produits dérivés

Big Picture Trading Inc.

Patrick Ceresna est le fondateur et le conseiller en chef en matière de stratégies boursières de Big Picture Trading. Il est aussi coanimateur des balados MacroVoices et Market Huddle. Il détient les titres de Chartered Market Technician (technicien agréé du marché), de gestionnaire spécialisé en produits dérivés et de gestionnaire de placements agréé. En plus de ses fonctions à Big Picture Trading, M. Ceresna offre une formation sur les produits dérivés de la Bourse de Montréal, membre du Groupe TMX. La formation, qui s’adresse aux investisseurs et aux professionnels en placement de partout au Canada, porte sur les nombreuses fonctions utiles des options à l’intérieur d’un portefeuille de placements. Patrick se spécialise dans l’analyse des conditions macroéconomiques du marché mondial et dans la manière de convertir ces dernières en occasions de placement et de négociation concrètes. Sa connaissance avancée de l’analyse technique lui permet d’établir des liens entre les différents thèmes macroéconomiques dans le but de suggérer des stratégies de négociation à mettre en œuvre. Fort de solides connaissances en négociation d’options, il recherche des occasions de placement à profil de risque et de rendement asymétrique qui permettent de tirer avantage des rendements, tout en cernant et en gérant le risque ou en générant des revenus accrus et stables. Patrick a conçu et il enseigne activement les programmes de maître offerts par Big Picture Trading sur les aspects techniques de la négociation, la négociation d’options et la macroéconomie. Il fournit également aux membres le contenu des webinaires quotidiens d’analyse du marché en direct, des services d’alerte et des modèles de portefeuille.

121 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut