Concepts
J'aime

Comprendre le Véga des Options

Alan Grigoletto
19 octobre, 2017
2696 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 8 minutes
Comprendre le Véga des Options
Avant de comprendre ce qu’est le véga, nous devons revoir brièvement les modèles d’évaluation des options.

Ces modèles sont des formules mathématiques qui aident les investisseurs et les négociateurs à déterminer avec certitude le prix (aussi appelé prime) d’une option. Ils reposent sur certaines hypothèses, notamment celles que les fluctuations des cours boursiers sont aléatoires et que seule l’une des lettres grecques des options varie à un moment donné. Le modèle conçu par Black et Scholes en 1973 est le plus connu de ces modèles d’évaluation. D’autres ont été développés par la suite afin de corriger certaines inexactitudes du modèle antérieur, dont l’hypothèse de la constance de la volatilité, les distributions logarithmico-normales et l’absence de prise en compte des dividendes et de la levée anticipée des options de style américain. Bien que ces modèles aident les négociateurs et les investisseurs à déterminer le prix des options, il faut comprendre qu’aucun modèle ne peut pleinement intégrer l’ensemble des facteurs qui déterminent ce prix dans la réalité.

Véga, l’une des cinq lettres grecques, mesure les variations de prix des options par rapport aux variations de la volatilité. Les grécophones de partout au Canada feront remarquer qu’il n’existe aucune lettre grecque appelée véga. En fait, K, ou kappa, serait la bonne lettre pour désigner cette mesure; cependant, les négociateurs d’options ont choisi d’utiliser plutôt le terme véga qui, à cause de son V initial, rappelle volatilité.

Le véga correspond à la variation prévue de la valeur d’une option lorsque la volatilité implicite varie de 1 %. Il s’agit d’un nombre positif tant pour les options de vente que pour les options d’achat et qui représente la variation du montant en espèces exprimée sous forme de décimales. La valeur d’une option dont le véga est de 0,10 augmente ou baisse d’autant pour chaque variation de un point de pourcentage de la volatilité implicite, tous les autres facteurs étant présumés constants par ailleurs.

Même les novices en matière de négociation d’options auront vraisemblablement conclu que l’effet de la volatilité implicite est le facteur le plus marquant sur le prix des options. Ils ont probablement déjà observé l’augmentation du prix d’une option d’achat ou de vente alors que le cours du sous-jacent restait inchangé. Ils peuvent, dans d’autres circonstances, avoir vécu l’expérience d’être acheteur d’une option d’achat et de voir diminuer la valeur de l’option de vente alors que le cours du sous-jacent augmente ou diminue. Ce résultat est attribuable à une diminution de la volatilité implicite, qui se répercute à la baisse sur le prix de cette option.

 

Examinons l’exemple suivant :

XYZ se négocie actuellement à 41,40 $ CA l’action.
L’option d’achat novembre 42 se négocie à 2,70 $.
La volatilité est de 29 %.
Le véga s’établit à 0,10.

Si la volatilité augmente de un point, à 30 %, le prix de l’option d’achat équivaut à 2,80 $.
Si la volatilité diminue de un point, à 28 %, le prix de l’option d’achat équivaut à 2,70 $.
Le taux de variation équivaut à 3 %.
L’effet du véga est le plus marqué en dollars sur les options à parité que sur les options en jeu ou les options hors jeu.

L’effet du véga est le plus marqué en pourcentage sur les options hors jeu.

XYZ se négocie actuellement à 41,40 $ CA l’action.
L’option d’achat novembre 50 se négocie à 0,45 $.
La volatilité est de 27 %.
Le véga s’établit à 0,06.

Si la volatilité augmente de un point, à 28 %, le prix de l’option d’achat équivaut à 0,51 $.
Si la volatilité diminue de un point, à 26 %, le prix de l’option d’achat équivaut à 0,39 $.
Le taux de variation équivaut à 13 %.

 

Les variations de la volatilité implicite, et donc du véga, peuvent se produire à tout moment et sont souvent importantes. À l’approche de l’échéance, l’incidence du véga sur toutes les options diminue. À bien y penser, il est logique que les options à long terme traversent une longue période pendant laquelle la volatilité peut avoir un effet sur leurs prix.

Les investisseurs sont souvent acheteurs et vendeurs d’options au même moment.
Le tableau ci-dessous aide à comprendre le mode de calcul du résultat net de ces montants de véga.

 

Position

 

Véga

Véga

de la position

Véga de la position totale

(VÉGA X 100)

Acheteur de 20 options d’achat novembre 42,00 0,10 2,00 200
Vendeur de 20 options d’achat novembre 50,00 -0,06 -1,20 120
Véga net de la position +80,00

Si la volatilité implicite des options XYZ augmente de un point de pourcentage, l’investisseur peut s’attendre à dégager un profit of 80,00 $ sur son portefeuille.

Si elle diminue de un point de pourcentage, il doit s’attendre à une perte de 80,00 $.

 

Quelques observations à titre de conclusion :

L’investisseur qui s’attend à l’augmentation de la volatilité implicite pourrait établir des positions « acheteur de véga ». Un stellage (ou option double; en anglais, straddle) est une stratégie d’options composée du même nombre de positions acheteur d’options d’achat et d’options de vente dont le prix de levée est à parité. Le stellage permettrait aussi de tirer profit d’une fluctuation marquée, que ce soit à la hausse ou à la baisse, du cours du sous-jacent. Dans ce scénario, l’investisseur compte sur le fait que, comme la volatilité implicite est très faible, la moindre augmentation de celle-ci surpassera l’effritement de la valeur-temps (thêta) qui découle de sa position acheteur d’options d’achat et d’options de vente.

Avatar
Alan Grigoletto

CEO

Grigoletto Financial Consulting

Alan Grigoletto est le chef de la direction de la société Grigoletto Financial Consulting. Il est expert du développement des affaires auprès de particuliers et de groupes financiers d’élite. Il est l’auteur de plusieurs articles sur des questions financières d’intérêt pour les bourses canadiennes, les courtiers en placement et les communautés de conseillers en plus d’avoir écrit et publié du matériel éducatif destiné à des auditoires américains, italiens et canadiens. Il a déjà été vice-président de la société Options Clearing Corporation et responsable de la formation de The Options Industry Council (OIC). Avant son passage à l’OIC, M. Grigoletto a été vice-président principal du développement des affaires et du marketing à la Boston Options Exchange (BOX). Auparavant, il avait été associé fondateur de la société de conseils en placement de Chicago, Analytic Capital Management. Il compte plus de 35 années d’expérience dans les opérations boursières et les placements en tant que teneur de marché d’options, spécialiste des marchés boursiers, négociateur institutionnel, gestionnaire de portefeuille et éducateur. M. Grigoletto a précédemment été gestionnaire de portefeuille pour les portefeuilles S&P 500 et MidCap 400 de Hull Transaction Services, un fonds d’arbitrage neutre. Il possède un savoir-faire considérable dans la gestion du risque de portefeuille ainsi que de fortes capacités analytiques pour tout ce qui touche les actions et les instruments dérivés des actions (produits dérivés). M. Grigoletto est titulaire d’un diplôme en finances de l’Université de Miami et a été président du Conseil du STA Derivatives Committee. Par ailleurs, il est membre du comité directeur de la Futures Industry Association et il est régulièrement invité à titre de conférencier dans des universités, ainsi que par la Securities Exchange Commission, la CFTC, la US House Financial Services Committee et l’IRS.

28 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut