Volatilité
1

Incidence de la volatilité lors de la couverture de son exposition au marché

Bourse de Montréal
26 octobre, 2016
2378 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 7 minutes
Incidence de la volatilité lors de la couverture de son exposition au marché

La volatilité correspond aux fluctuations du cours du titre sous-jacent, et non à une tendance du cours. Le degré de fluctuation peut varier si la tendance du cours d’un titre est à la hausse et progresse, à la baisse et se replie ou demeure dans une fourchette stable au fil du temps.

La volatilité historique peut être calculée en fonction de l’historique de négociation d’un titre et reflète une fourchette de cours de clôture sur une période donnée, habituellement d’un an. Il est possible de la mesurer sous forme d’écart-type des rendements annualisés du cours.

La volatilité implicite est la mesure de la volatilité par laquelle est obtenu le cours effectif du marché comme valeur théorique d’une option. Elle constitue un consensus du marché quant à la volatilité future d’un titre. En d’autres termes, il s’agit de la volatilité attendue du titre sous-jacent dictée par le marché lors de l’évaluation d’une option portant sur ce titre. Et puisqu’il s’agit d’un effet collectif des chiffres et des opinions d’acheteurs et de vendeurs sur le marché, la volatilité implicite est susceptible de varier fréquemment au cours de la durée d’une option. À mesure qu’augmente la volatilité implicite, les cours des options d’achat et des options de vente augmentent également, et lorsqu’elle chute, ils chutent également. La volatilité implicite est dynamique. Elle peut augmenter ou diminuer au cours de la durée d’une option et entraîner des pertes ou des gains inattendus.

Aujourd’hui, lorsque vous envisagez l’achat ou la vente d’une option, vous êtes à la fois préoccupé par le cours de négociation futur effectif ou potentiel du titre sous-jacent. L’estimation de la volatilité est essentiellement subjective. Votre estimation du niveau de volatilité futur d’un titre sous-jacent est une mesure que vous pouvez utiliser dans un modèle d’évaluation des options, comme le célèbre modèle de Black-Scholes, afin de comparer le cours du marché du titre à sa valeur théorique. La différence entre les deux constituera une référence relative quant à la surévaluation ou la sous-évaluation de l’option portant sur ce titre.

Vous pouvez avoir recours au Calculateur d’options de la Bourse de Montréal, disponible dans la section Outils de négociation du site www.m-x.ca, pour déterminer la volatilité implicite d’une option.

Les variations de la volatilité réelle observée du titre sous-jacent peuvent ou non entraîner des variations des cours de l’option, selon la réaction du marché.

Une variation de la volatilité implicite entraîne cependant, par définition, la variation des cours de l’option, influant sur la rentabilité de vos positions.

Évaluation des valeurs et choix de stratégies

Si les niveaux de volatilité implicite sont plus faibles qu’à l’habitude — c’est-à-dire que les options semblent relativement sous-évaluées, — un investisseur pourrait choisir d’employer des stratégies faisant appel à des positions acheteur sur options. Il pourrait, par exemple, acheter des options d’achat s’il est optimiste à l’égard d’un titre sous-jacent.

Par ailleurs, si la volatilité semble alors élevée, et que les options semblent surévaluées, il pourrait choisir des stratégies faisant appel à des positions vendeur sur options. S’il est toujours optimiste à l’égard du titre, il pourrait choisir de vendre des options de vente couvertes ou des options d’achat couvertes.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les stratégies mentionnées, veuillez consulter la page Guides et stratégies sous l’onglet Éducation, dans m-x.ca.

L’achat d’options sous-évaluées ou d’options surévaluées en raison de la volatilité implicite courante n’assure en aucun cas un profit.

Pour les positions acheteur sur options avant échéance, l’augmentation de la volatilité implicite a un effet positif sur les profits potentiels, alors que dans le cas de positions vendeur, l’atténuation de la volatilité a un effet positif.

La négociation en fonction de la volatilité implicite suppose que l’accent est principalement mis sur l’évolution favorable de la volatilité d’une option pour obtenir un profit. C’est pourquoi lorsque vous prenez une position sur des options, vous devez vous souvenir que vous vous appuyez sur davantage de facteurs pour tirer un profit – une fluctuation soutenue, à la hausse ou à la baisse, du cours du titre sous-jacent ou une fluctuation de la volatilité implicite.

La variation de la volatilité implicite peut être considérée comme un marché au sein du marché. Elle peut donner un aperçu des prévisions collectives du marché quant au risque que le titre sous-jacent soit négocié dans une fourchette de cours plus grande dans le futur.

Si, à l’instar de nombreux professionnels, vous privilégiez la négociation en fonction de la volatilité, vous devriez suivre attentivement le marché des options et bien connaître la volatilité courante et historique du titre sous-jacent et des options qui portent sur ce dernier.

Les stratégies présentées ne le sont qu’à titre purement informatif et éducatif et ne doivent en aucun cas être interprétées comme étant des recommandations d’achat ou de vente. Avant d’appliquer toutes stratégies d’options assurez-vous d’en comprendre les mécanismes et profils de risque et de rendement associés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut