Stratégies perspective haussière
J'aime

Le vent a-t-il tourné pour la société en difficulté Goldcorp?

Patrick Ceresna
23 janvier, 2018
316 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 7 minutes
Le vent a-t-il tourné pour la société en difficulté Goldcorp?

Les dernières années ont été éprouvantes pour tous ceux qui ont investi dans Goldcorp. Le développement de la société a été assombri par la baisse de ses bénéfices, le déclin de sa production aurifère et l’augmentation de ses coûts. Plusieurs investisseurs ont délaissé l’action de Goldcorp en faveur des titres d’autres entreprises aurifères portées par un élan plus favorable. Cependant, certains signes encourageants donnent à penser que la direction est finalement parvenue à renverser la vapeur. Ainsi, les dépenses ont été considérablement réduites en vue de stabiliser le bénéfice de la société. Par ailleurs, les perspectives de production s’améliorent, et la cadence pourrait atteindre les trois millions d’onces d’ici 2020.

Vient une période transitoire dans l’existence d’une entreprise au cours de laquelle les déceptions courantes sont contrebalancées par les possibilités d’avenir. Ce moment décisif passe souvent inaperçu des investisseurs, la plupart ayant déjà délaissé les actions de l’entreprise pour chercher fortune ailleurs.

Les investisseurs seront-ils récompensés pour le risque qu’ils encourent céans ou l’action sera-t-elle éclipsée par la performance décevante qu’a connue la société en 2017? Quels sont les risques? De quelle manière un investisseur peut-il prendre position dans l’action?

L’examen de l’évolution du cours de l’action de Goldcorp permet de constater que celui-ci est parvenu au cours du dernier mois à s’élever au-dessus d’une zone de consolidation à volume élevé, assortie de limites minimale et maximale respectives de 15,75 $ et 17,25 $, pour atteindre un point culminant de 19,32 $ avant d’amorcer une nouvelle phase de consolidation. Sur la base uniquement de l’évolution récente du cours de l’action, les négociateurs tenteront de déterminer si les reculs du cours deviennent des occasions d’achat sur faiblesse.

 

Options d’achat d’actions à échéance rapprochée comme stratégie d’entrée dans un titre

Cela fait de Goldcorp une occasion de placement intéressante pour l’investisseur qui parvient à gérer le risque. Dans ce cas, comment peut-on élaborer une stratégie sur options qui s’articule autour de l’action? C’est dans des moments comme celui-ci que j’aime envisager les options d’achat d’actions d’échéance rapprochée comme un moyen de prendre une nouvelle position dans un titre. Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas bien les options, sachez qu’une option d’achat garantit à son détenteur le droit d’acquérir un titre, à un prix précis, sur une période de temps donnée.

Pourquoi recourir aux options d’achat quand on peut acheter l’action?

Comme c’est le cas pour un « mulligan » au golf, l’option me donne l’occasion de fixer un prix d’achat potentiel. Si le marché prouve subséquemment que mon intervention était trop rapide et que le cours de l’action baisse, je peux alors me débarrasser de l’option d’achat en assumant une légère perte, après quoi je peux y aller d’une deuxième tentative de placement à un niveau de prix potentiellement préférable.

 

Prenons un exemple :

Le 22 janvier 2018, l’action de Goldcorp (TSX : G) se négocie à un prix de 17,80 $.
L’option d’achat (à échéance hebdomadaire) échéant le 9 février 2018 (18 jours avant l’échéance), assortie d’un prix de levée de 17,50 $, se négocie à 0,65 $.
Nous achetons une (1) option d’achat pour chaque 100 actions de Goldcorp dont nous souhaitons sécuriser l’achat.
Imaginons maintenant trois scénarios susceptibles de survenir à l’échéance de l’option d’achat, le 9 février.

Scénario 1 : L’action de Goldcorp poursuit sur sa lancée pour atteindre les 20,00 $.

Selon ce scénario, j’exerce mon droit d’acheter les actions à 17,50 $, et mon seuil de rentabilité ajusté est de 18,15 $ (17,50 $ + 0,65 $).

Scénario 2 : L’action de Goldcorp évolue à l’intérieur d’une fourchette étroite à un prix avoisinant son point de départ de 17,80 $.

Selon ce scénario, j’exerce mon droit d’acheter les actions à 17,50 $, et mon seuil de rentabilité ajusté est de 18,15 $, ce qui se traduit par une modeste perte non réalisée.

Scénario 3 : L’action de Goldcorp subit un repli prononcé pour se retrouver près de son niveau plancher de 2017, soit sous la barre des 16,00 $.

Selon ce scénario, l’option d’achat assortie d’un prix de levée de 17,50 $ arrive à échéance à une valeur nulle, je subis alors une perte de 0,65 $ et je tente une nouvelle entrée à un prix inférieur, plus avantageux.

En résumé, en recourant à l’option d’achat, j’obtiens le droit d’acquérir l’action à un prix unitaire de 17,50 $. Au cours des 18 jours qui suivent, j’ai le loisir d’exercer ou non ce droit. Si la situation n’évolue pas aussi favorablement que prévu, je m’abstiens de réaliser la transaction, et la perte maximale que je dois assumer est de 0,65 $ par action. Pour finir, il ne s’agit là que de l’une des nombreuses façons dont je dispose en tant qu’investisseur pour gérer et définir le risque à l’aide des options.

Patrick Ceresna
Patrick Ceresna http://www.bigpicturetrading.com

Gestionnaire spécialisé en produits dérivés

Big Picture Trading Inc.

M. Ceresna est le fondateur et le stratège principal des marchés des dérivés de Big Picture Trading. Il détient les titres de technicien agréé du marché, de spécialiste des marchés des dérivés et de gestionnaire de placements agréé. En plus de ses fonctions à Big Picture Trading, M. Ceresna offre une formation sur les produits dérivés de la Bourse de Montréal, membre du Groupe TMX. La formation, qui s’adresse aux investisseurs et aux professionnels en placement de partout au Canada, porte sur les nombreuses fonctions utiles des options à l'intérieur d’un portefeuille de placements. Il coanime également des baladodiffusions hebdomadaires pour MacroVoices. M. Ceresna se spécialise dans l’analyse des conditions macroéconomiques du marché mondial et dans la manière de convertir ces dernières en occasions de placement et de négociation concrètes. Sa spécialisation en analyse technique lui permet d'établir des liens entre les différents thèmes macroéconomiques dans le but de déterminer à quel moment s’amorcent les tendances et l'orientation qu'elles sont susceptibles de prendre. Fort de solides connaissances en négociation d’options, il envisage les possibilités de maximiser les rendements sans pour autant négliger la gestion et la définition des risques ni la création de revenus accrus et stables. M. Ceresna est le concepteur et le formateur des programmes de maître offerts par Big Picture Trading sur les aspects techniques, les options et la macroéconomie. Il fournit également aux membres le contenu concernant les webinaires quotidiens et en direct d’analyse du marché, les services d’alerte et les modèles de portefeuille.

77 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *