Stratégies perspective haussière
J'aime

Les titres du secteur du cannabis : une occasion à saisir en fin d’année?

Patrick Ceresna
7 janvier, 2020
216 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 7 minutes
Les titres du secteur du cannabis : une occasion à saisir en fin d’année?

Au cours de 2018 et du premier trimestre de 2019, les sociétés canadiennes exerçant des activités liées au cannabis formaient l’un des secteurs les plus dynamiques du marché des actions. Cependant, depuis que les parts du fonds FNB Horizons Indice Marijuana sciences de la vie (symbole : HMMJ) ont enregistré un sommet de 23,87 $ le 19 mars 2019, leur cours a connu un déclin constant. Le 19 novembre 2019, le cours des parts a atteint un creux de 8,34 $, ce qui représente une perte de plus de 65 %[1] de la valeur du fonds négocié en bourse (FNB). Il s’agit d’une perte plutôt substantielle pour un FNB et on peut se demander s’il est maintenant prudent d’acheter des parts du FNB HMMJ?

Figure 1 : Graphique des cours du FNB Horizons Indice Marijuana sciences de la vie

Source : Koyfin

Parfois, la fin d’année procure des occasions aux chercheurs d’aubaines, alors que les gestionnaires de fonds vendent leurs titres perdants pour éviter que les positions correspondantes figurent dans leurs rapports annuels. Cette pratique et la tendance des investisseurs à dénouer leurs positions perdantes à des fins fiscales font souvent des deux dernières semaines de décembre une période parfaite pour trouver des aubaines.

Les titres des sociétés canadiennes du secteur de cannabis cadrent parfaitement avec cette réalité. Toutefois, leurs cours sont si volatils qu’il pourrait être préférable de miser sur une reprise du secteur en achetant un écart vertical sur options d’achat portant sur le FNB HMMJ.

Figure 2 : Cours des options sur le FNB HMMJ en date du 13 décembre 2019

Source : Bourse de Montréal

En date du 13 décembre 2019, il restait 96 jours avant l’expiration des options échéant le 20 mars 2020, soit suffisamment de temps pour une éventuelle reprise.

Compte tenu de la volatilité implicite si élevée à l’égard du FNB (plus de 60 % dans le cas des options échéant en mars), l’achat d’options d’achat seules est risqué, puisque cela exige d’un investisseur qu’il s’appuie sur des prévisions particulièrement fiables quant à la direction que suivra le cours des parts.

Dans un tel contexte, une stratégie haussière présentant un meilleur rapport risque-rendement consiste à établir un écart vertical sur options d’achat : acheter une option, puis en vendre une autre ayant un prix de levée supérieur et échéant à la même date.

Par exemple, le 13 décembre 2019, il était possible d’acheter un écart haussier sur options d’achat échéant en mars et comportant des prix de levée de 9,00 $ et de 11,00 $ pour environ 0,75 $. Comme les parts du FNB HMMJ se négociaient à 9,36 $, leur cours ne devait augmenter que de 0,39 $ pour que la stratégie atteigne son point d’équilibre.

Examinons maintenant la stratégie en détail.

Figure 3 : Exemple concernant la stratégie sur options

Source : Big Picture Trading

Même si l’investisseur vend des options qu’il ne détient pas (prix de levée de 11 $), celles-ci sont couvertes par les options qu’il achète selon un prix de levée inférieur (prix de levée de 9 $). Si l’investisseur est soumis à une assignation de levée à 11 $, il peut lever l’option d’achat à 9 $ afin de couvrir sa position vendeur. Ainsi, son risque se limite au montant qu’il a déboursé pour établir la position.

Le résultat net est le suivant :

Figure 4 : Exemple concernant la stratégie sur options

Source : Big Picture Trading

L’investisseur a payé 0,75 $ pour une position qui avait déjà une valeur intrinsèque de 0,36 $.

Si, au cours des trois prochains mois, ses prévisions d’une reprise salutaire du cours des parts du FNB du secteur du cannabis se concrétisent, l’investisseur pourrait presque doubler le montant investi au départ. À l’échéance des options d’achat, si le cours de clôture des parts est supérieur à 11 $, la valeur de l’écart sur options d’achat s’établira à 2 $, générant un gain de 1,25 $. Si le cours des parts du FNB HMMJ ne change pas et demeure à 9,36 $, alors l’investissement aura perdu environ la moitié de sa valeur, l’écart sur options d’achat échéant à une valeur de 0,36 $. Enfin, si le cours de clôture des parts du FNB HMMJ est inférieur à 9 $ à l’échéance des options, l’investisseur perdra tout le montant investi, puisque la valeur de l’écart sera nulle. Néanmoins, la stratégie présenterait un meilleur rapport risque-rendement que le simple achat d’options d’achat au prix de levée de 9 $ pour 1,25 $, puisque l’écart vertical sur options d’achat ne ferait perdre que 0,75 $ à l’investisseur.

En comparaison, l’achat d’un écart vertical sur options d’achat constitue un moyen beaucoup plus attrayant de prendre une position basée sur les prévisions directionnelles concernant un titre, surtout lorsque la volatilité implicite est élevée. La fin de l’année est le moment parfait de chercher des titres qui ont perdu beaucoup de valeur et qui représentent une aubaine, comme les parts du FNB HMMJ, puis d’employer cette stratégie.

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

[1] Source : TMX

Patrick Ceresna
Patrick Ceresna http://www.bigpicturetrading.com

Gestionnaire spécialisé en produits dérivés

Big Picture Trading Inc.

Patrick Ceresna is the founder and Chief Derivative Market Strategist at Big Picture Trading. Patrick is a Chartered Market Technician, Derivative Market Specialist and Canadian Investment Manager by designation. In addition to his role at Big Picture Trading, Patrick is an instructor on derivatives for the TMX Montreal Exchange, educating investors and investment professionals across Canada about the many valuable uses of options in their investment portfolios. Patrick is also co-host to the MacroVoices weekly podcasts. Patrick specializes in analyzing the global macro market conditions and translating them into actionable investment and trading opportunities. With his specialization in technical analysis, he bridges important macro themes with the attempt to understand when those trends are beginning and understanding where they likely to go. With his expertise in options trading, he seeks to create opportunities that leverage returns, while managing/defining risk and or generating consistent enhanced income. Patrick has designed and teaches Big Picture Trading's Technical, Options and Macro Masters Programs while providing the content for the members in regards to daily live market analytic webinars, alert services and model portfolios.

103 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.