Gestion de risque
J'aime

Quel est le lien entre le cannabis, Nelson Peltz et les stratégies de couverture?

Jason Ayres
4 avril, 2019
119 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 8 minutes
Quel est le lien entre le cannabis, Nelson Peltz et les stratégies de couverture?

Le 13 mars dernier, Aurora Cannabis Inc. (TSX : ACB) a annoncé qu’elle avait nommé Nelson Peltz au poste de conseiller stratégique afin qu’il l’aide à examiner les partenariats potentiels et qu’il la conseille au sujet de sa stratégie d’expansion mondiale.

C’est une grande nouvelle compte tenu du parcours de M. Peltz dans le monde des affaires et de sa réputation d’atteindre ses objectifs. Pour en savoir plus sur cette nouvelle relation, consultez cet article sur TMXargent : Aurora Cannabis nomme Nelson Peltz au poste de conseiller stratégique.

L’évolution du cours de l’action montre clairement les effets de cette décision, comme l’illustre le graphique 1.

Graphique 1 : Valeurs hebdomadaires de l’action d’Aurora Cannabis

Source : www.tradingview.com

Bien que la tendance actuelle semble être haussière, l’expérience nous a appris que les titres du secteur du cannabis sont volatils.

Il est essentiel de comprendre la volatilité pour déterminer la stratégie sur options qui nous donnera la meilleure chance de tirer profit d’une prévision directionnelle à l’égard du cours d’une action.

Il y a deux types de volatilité à prendre en compte :

1. La volatilité historique

Il s’agit d’une mesure de la variation du cours d’une action au-dessus ou en dessous de sa moyenne. Plus le cours de l’action se négocie au-dessus ou en dessous de sa moyenne, plus la volatilité historique est élevée.

2. La volatilité implicite

Cette donnée est prise en compte dans le prix des contrats d’option et témoigne des variations prévues du cours de l’action sous-jacente. Plus le cours futur de l’action d’une société est incertain, plus la volatilité implicite est élevée.

Il convient de noter que si une action présente une volatilité historique élevée, l’option correspondante affichera habituellement une volatilité implicite élevée.

Le tableau 1 compare les volatilités historique et implicite actuelles des actions d’Aurora Cannabis (TSX : ACB) et celles des parts du FNB iShares S&P/TSX 60 Index ETF (TSX : XIU)

Tableau 1 : Volatilité historique et volatilité implicite

Le titre ACB est nettement le plus volatil des deux.

Voyons comment cette information peut nous aider à choisir une stratégie si nous croyons que la nomination de Nelson Peltz au poste de conseiller stratégique favorisera la hausse du cours de l’action.

Si l’on envisage d’acheter des actions de la société, le recours à une option de vente de protection ou à un achat protégé par option de vente permettrait de se couvrir contre le risque associé à un titre qui est toujours volatil. Pour rafraîchir vos notions sur la stratégie d’achat d’une option de vente de protection, veuillez CLIQUER ICI.

Cette stratégie nous permettrait de tirer profit d’une hausse éventuelle du cours, tout en nous exposant à un risque connu et limité jusqu’à ce que l’option de vente achetée arrive à échéance ou que nous choisissions de dénouer la position.

On peut comparer l’achat d’une option de vente de protection contre le risque avec l’achat d’une assurance auto : plus le conducteur est imprévisible, plus l’assurance coûte cher. Sur le marché des options, lorsque le niveau de risque et d’incertitude augmente, le prix du « contrat d’assurance », à savoir l’option de vente dans ce cas-ci, en fait autant.

Voyons un exemple :

Tableau 2 : Exemple d’achat d’une option de vente de protection (en date du 27 mars)

Comme le prix d’achat de l’action et le prix d’exercice de l’option de vente sont identiques, le prix de l’option de vente constitue le risque maximal, lequel représente 11,25 %. Pour atteindre le seuil de rentabilité, il faut que le cours de l’action augmente de 11,25 %.

Si le prix de la protection contre le risque semble prohibitif en raison de la cherté du marché des options, la stratégie du tunnel constitue un excellent moyen de compenser le coût. Si vous avez besoin de rafraîchir vos notions sur cette stratégie de couverture, veuillez CLIQUER ICI pour la passer en revue.

Le tunnel de protection permet de tirer profit (dans une certaine limite) d’une hausse éventuelle du cours de l’action, tout en réduisant le coût de la protection.

La stratégie :

  1. permet de compenser la partie de la prime payée attribuable à la volatilité;
  2. abaisse le seuil de rentabilité;
  3. réduit le risque maximal.

Voyons un exemple :

Tableau 3 : Exemple de tunnel de protection

La hausse est plafonnée à 15,00 $. Cela représente un gain d’environ 17,00 % et un rendement annualisé de 102,00 %.

Le risque maximal a été abaissé à 8,00 %.

La vente de l’option d’achat permet de réduire le coût de la couverture. Le seuil de rentabilité a été abaissé, de sorte qu’il faut une hausse moins importante que dans le premier exemple pour l’atteindre. Le nouveau rapport risque-rendement nous procure une occasion attrayante.

Alors, quel est le lien entre le cannabis, Nelson Peltz et les stratégies de couverture? La réponse est que si vous connaissez quelques stratégies de couverture sur options simples et que vous comprenez l’incidence de la volatilité sur le prix des options, vous pouvez tirer avantage d’une manchette favorable concernant une action volatile, tout en vous exposant à un risque connu et limité.

 

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

 

Jason Ayres
Jason Ayres http://www.croftgroup.com/

Director

R.N. Croft Financial Group

Jason est un gestionnaire spécialisé en produits dérivés, un administrateur de R.N. Croft Financial Group et un conseiller pédagogique de Learn To Trade Global.com. Jason est membre du Comité d’examen des placements de R.N. Croft Financial Group auquel il apporte son expertise à titre de technicien des marchés et de stratège en produits dérivés. De plus, il occupe le poste de directeur du développement des affaires et il est responsable de la gestion globale du marketing stratégique et opérationnel ainsi que des activités liées aux relations avec les partenaires et les clients. Jason est également l’un des principaux formateurs de la Bourse de Montréal, une entité du Groupe TMX.

63 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.