Concepts
J'aime

Récolter des primes en vendant des options d’achat hors jeu

Patrick Ceresna
30 juillet, 2020
1012 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 6 minutes
Récolter des primes en vendant des options d’achat hors jeu

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation enviable où vous déteniez un titre qui s’était fortement apprécié, mais où vous vous demandiez si cette hausse du cours avait été trop forte trop rapidement, sans toutefois souhaiter vendre votre titre?

Ou encore, avez-vous déjà prévu que les cours du marché allaient fluctuer sans direction claire pendant un certain temps, ne prévoyant pas une appréciation rapide de vos titres? Peut-être avez-vous vécu une telle situation lors des mois tranquilles de l’été.

Si vous vous retrouvez dans l’une ou l’autre de ces situations, une stratégie intéressante pourrait consister à récolter des primes en vendant des options d’achat hors jeu.

Commençons par le premier scénario où un investisseur détient un titre qui s’est apprécié, mais dont il prévoit un repli à court terme. Un titre qui pourrait correspondre à ce scénario est l’action de Shopify.

Graphique 1 : Graphique quotidien du cours de Shopify (symbole : SHOP) de 2018 à 2020

 Source : Bloomberg

Depuis les creux du mois de mars attribuables à la crise du coronavirus, le cours de l’action SHOP a repris et s’est envolé, passant d’environ 400 $ à 1 400 $, avant de se replier à 1 261,35 $.

Si l’investisseur croit que la correction de l’action SHOP se poursuivra au cours du prochain mois, alors une bonne stratégie pour réduire son coût de base pourrait être de vendre une option d’achat hors jeu.

Par exemple, le 20 juillet 2020, il pouvait vendre une option d’achat au prix de levée de 1 350,00 $ échéant le 21 août 2020 contre une prime de 67,40 $.

Comme l’investisseur détient les actions, son option d’achat serait couverte, ne nécessitant aucune marge additionnelle. Si l’action SHOP devait subir une correction au cours du prochain mois comme il le croyait, l’option d’achat vendue arriverait à échéance sans valeur et l’investisseur réduirait son coût de base de 5,34 % en un mois. Si l’action SHOP devait s’apprécier, il lui faudrait atteindre de nouveaux sommets avant que la stratégie soit désavantageuse.

Prix de levée de 1 350,00 $ + Prime touchée de 67,40 $ = Point d’équilibre de 1 417,40 $

Une autre situation susceptible de bien se prêter à la récolte de primes grâce à la vente d’options d’achat hors jeu est celle où l’investisseur s’attend à une période tranquille sur les marchés.

Les mois d’été sont souvent synonymes de faible volatilité et de faibles variations sur les marchés. Dans ce contexte, l’investisseur peut tirer profit de la vente d’options d’achat hors jeu couvertes par une position sur action.

Supposons qu’il détient des actions de la Banque Royale et qu’il s’attend à ce que leur cours demeure relativement stable au cours du prochain mois.

Graphique 2 : Graphique quotidien du cours de la Banque Royale du Canada (symbole : RY) de 2018 à 2020

 Source : Bloomberg

Le 20 juillet 2020, l’investisseur aurait pu vendre des options d’achat RY échéant le 21 août 2020 contre une prime de 1,50 $. La date de détachement du dividende des actions RY était le 24 juillet 2020. Le dividende est de 1,08 $. Ainsi, si le cours de l’action RY demeurait inchangé après un mois, l’investisseur réaliserait le profit calculé ci-après.

Prime de 1,50 $ touchée pour les options d’achat RY échues le 21 août 2020 + Dividende de 1,08 $ = Profit de 2,58 $ par action.

Cela représente un rendement de 2,69 % par action.

Les investisseurs croient parfois qu’ils doivent vendre leurs titres quand leur cours a « grimpé trop haut trop rapidement » ou qu’il est sur le point de « faire du surplace ». Ce n’est pas nécessairement vrai. Ils peuvent souvent vendre des options d’achat portant sur les titres qu’ils détiennent, de manière à recevoir une prime et à abaisser le coût de base de leurs titres. La récolte de telles primes constitue une bonne stratégie de rechange que tout investisseur devrait garder dans sa boîte à outils.

 

Mise en garde

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

Patrick Ceresna
Patrick Ceresna http://www.bigpicturetrading.com

Gestionnaire spécialisé en produits dérivés

Big Picture Trading Inc.

Patrick Ceresna est le fondateur et le conseiller en chef en matière de stratégies boursières de Big Picture Trading. Il est aussi coanimateur des balados MacroVoices et Market Huddle. Il détient les titres de Chartered Market Technician (technicien agréé du marché), de gestionnaire spécialisé en produits dérivés et de gestionnaire de placements agréé. En plus de ses fonctions à Big Picture Trading, M. Ceresna offre une formation sur les produits dérivés de la Bourse de Montréal, membre du Groupe TMX. La formation, qui s’adresse aux investisseurs et aux professionnels en placement de partout au Canada, porte sur les nombreuses fonctions utiles des options à l’intérieur d’un portefeuille de placements. Patrick se spécialise dans l’analyse des conditions macroéconomiques du marché mondial et dans la manière de convertir ces dernières en occasions de placement et de négociation concrètes. Sa connaissance avancée de l’analyse technique lui permet d’établir des liens entre les différents thèmes macroéconomiques dans le but de suggérer des stratégies de négociation à mettre en œuvre. Fort de solides connaissances en négociation d’options, il recherche des occasions de placement à profil de risque et de rendement asymétrique qui permettent de tirer avantage des rendements, tout en cernant et en gérant le risque ou en générant des revenus accrus et stables. Patrick a conçu et il enseigne activement les programmes de maître offerts par Big Picture Trading sur les aspects techniques de la négociation, la négociation d’options et la macroéconomie. Il fournit également aux membres le contenu des webinaires quotidiens d’analyse du marché en direct, des services d’alerte et des modèles de portefeuille.

129 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut