Concepts
J'aime

Une couverture contre le risque de change lié au dollar américain à l’aide des options USX

Martin Noël
11 août, 2020
225 Lectures
0 Commentaires
Lecture en 11 minutes
Une couverture contre le risque de change lié au dollar américain à l’aide des options USX

Les taux sont actuellement à des planchers historiques et il est peu probable que la Banque du Canada prenne la décision d’augmenter son taux directeur à très court terme. Cependant, nous vivons dans un monde rempli de surprises et les choses peuvent évoluer rapidement. Des événements aux répercussions les plus inattendues peuvent se produire, comme nous le démontre la pandémie actuelle. Qui sait si une résurgence de l’inflation ne forcera pas la main de la Banque du Canada? Si cela devait arriver, alors que la Réserve fédérale américaine continuait à maintenir ses taux à leur niveau actuel, une hausse du dollar canadien pourrait se produire, tandis qu’à l’inverse le dollar américain verrait sa valeur baisser. Cela aurait un effet défavorable sur les placements en dollars américains des investisseurs canadiens.

 

L’incidence cachée du risque de change sur les rendements

Le 2 janvier 2014, deux investisseurs souhaitent acheter des actions ABC qui comportent un dividende élevé. Devraient-ils acheter leurs actions aux États-Unis ou au Canada? L’action ABC se négocie à 49,44 $ CA à la Bourse de Toronto (ABC.TO) et à 46,29 $ US à la Bourse de New York (ABC.US), alors que le taux change USD/CAD est de 1,0669. C’est-à-dire que 1 000 $ US valent 1 066,90 $ CA. L’investisseuse « A » achète 100 actions ABC à 49,44 $ CA à Toronto pour un total de 4 944,00 $ CA. L’investisseur « B » achète 100 actions ABC à 46,29 $ US à New York pour un total de 4 629,00 $ US.

Tableau 1 : Rendement des placements en date du 31 décembre 2015
Symbole Cours au 2 janvier 2014 Cours au 31 décembre 2015 Rendement
ABC.TO 49,44 $ CA 54,24 $ CA +9,71 % ([54,24 ÷ 49,44 -1] × 100)
ABC.US 46,34 $ US 39,23 $ US -15,34 % ([39,23 ÷ 46,34 -1] × 100)
Taux de change USD/CAD = 1,3827
ABC.TO 54,24 $ CA
ABC.US 39,23 $ × 1,3827 = 54,24 $ CA +9,71 % ([54,24 ÷ 49,44 -1] × 100)

Dans le tableau 1 ci-dessus, nous pouvons constater qu’après deux ans, en date du 31 décembre 2015, les actions achetées au Canada (ABC.TO) ont généré un rendement de 9,71 % en dollars canadiens, alors que celles achetées aux États-Unis (ABC.US) ont enregistré une perte de 15,34 % en dollars américains. Cependant, si l’on tient compte du taux de change, qui est passé de 1,0669 à 1,3827 pendant la même période, nous pouvons observer que les actions ont la même valeur en $ CA, soit 54,24 $, peu importe où elles ont été achetées. Ainsi, dans les deux cas, nous obtenons un profit de 9,71 % en dollars canadiens contre une perte de 15,34 % en dollars américains. Dans ce cas-ci, nous voyons donc qu’une perte en dollar américain s’est transformée en profit après conversion en dollar canadien. Mais l’inverse est aussi vrai. Si le taux de change avait baissé au lieu d’augmenter, un profit en dollars américains aurait alors pu se transformer en perte en dollars canadiens.

Reprenons maintenant notre exemple avec un taux de change à la baisse.

Tableau 2 : Rendement des placements en date du 31 décembre 2015
Symbole Cours au 2 janvier 2014 Cours au 31 décembre 2015 Rendement
ABC.TO 49,44 $ CA 45,24 $ CA -8,50 % ([45,24 ÷ 49,44 -1] × 100)
ABC.US 46,34 $ US 56,55 $ US +22,03 % ([56,55 ÷ 46,34 -1] × 100)
Taux de change USD/CAD = 0,8000
ABC.TO 45,24 $ CA
ABC.US 56,55 $ × 0,8000 = 45,24 $ CA -8,50 % ([45,24 ÷ 49,44 -1] × 100)

Dans le tableau 2 ci-dessus, nous constatons que le placement en dollars américains a généré un profit de 22,03 %, lequel est un peu trompeur, puisque lorsqu’on tient compte du taux de change, on parle plutôt d’une perte de 8,50 %. Par conséquent, lorsque nous faisons des investissements en dollars américains, il faut toujours tenir compte de la variation du taux de change entre les devises afin d’obtenir le vrai portrait de la situation.

 

Les options USX

 Aux fins de couverture contre le risque de change, la Bourse de Montréal offre aux investisseurs la possibilité d’utiliser des options sur le dollar américain. Il s’agit des options USX, dont chaque contrat porte sur 10 000 $ US. Ce sont des options de style européen, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent être levées qu’à l’échéance. Leur règlement final est effectué en espèces en dollars canadiens. Elles sont cotées en cents canadiens. Ainsi, une prime de 1,25 cent canadien correspond à 0,0125 $ CA et donne à chaque contrat une valeur de 125 $ CA (0,0125 × 10 000).

 

Se couvrir contre le risque de change à l’aide des options USX

Une investisseuse désire acheter des actions américaines dans son REER. Elle convertit 135 350 $ CA en 100 000 $ US au taux USD/CAD de 1,3535. Avec les dollars américains, elle achète des actions américaines. Comme elle craint que la Banque du Canada puisse prochainement annoncer une hausse des taux d’intérêt, ce qui pourrait provoquer une dépréciation du dollar américain, elle envisage d’acheter des options de vente USX pour se couvrir contre le risque de baisse du dollar américain sous le niveau de 1,35. Elle achète donc 10 contrats d’option de vente (10 × 10 000 $ US = 100 000 $ US) ayant un prix de levée de 135 (taux équivalent à 1,35) contre une prime de 0,80 cent canadien (0,0080 $ CA) pour un total de 800 $ CA (10 × 10 000 $ CA × 0,0080 $ CA). Grâce à cette position, elle s’assure d’établir un niveau plancher de 135 (taux de 1,35). Plus tard, lors d’une réunion sur la fixation du taux directeur, la Banque du Canada décide de hausser le taux directeur et le taux USD/CAD chute avant de se stabiliser à 1,30, ce qui équivaut à 130 cents canadiens.

Tableau 3 : Résultat de la couverture à l’aide des options de vente USX
Taux de change USD/CAD = 130,00 cents canadiens (1,30 $ CA)
Profit sur options USX Une option de vente USX au prix de levée de 135,00 vaut 5,00 cents canadiens (135 – 130)
Profit net Profit = 4,20 cents canadiens par unité (5,00 – 0,80)
Profit total pour 10 contrats 4 200,00 $ CA (4,20 ÷ 100 × 10 000 × 10 contrats)

Comme nous pouvons le constater dans le tableau 3 ci-dessus, la couverture à l’aide des options de vente USX a généré un profit total de 4 200 $ CA. À la prise de la position, les 100 000 $ US valaient 135 350 $ CA au taux de change de 1,3535, alors qu’à l’échéance des options de vente ils valaient 130 000 $ CA au taux de 1,3000. Ainsi, la différence entre 135 350 $ CA et 130 000 $ CA représente une perte de 5 350 $ CA. Par conséquent, le profit de 4 200 $ CA découlant de la position sur les options de vente compense partiellement cette perte. En utilisant les options de vente, l’investisseuse a donc réussi à établir un niveau plancher à 135, puisque toute baisse sous ce niveau aurait été compensée par une augmentation de la valeur des options de vente USX.

Veuillez prendre note que les options USX ne sont pas exclusivement des outils de couverture contre le risque de change. Toutes les stratégies habituellement utilisées par les investisseurs dans le marché des options sur actions peuvent être utilisées de la même manière avec les options USX. Ainsi, un investisseur qui anticipe une hausse du taux de change pourra acheter des options d’achat USX afin d’en tirer profit. Pour de plus amples renseignements sur les options USX, veuillez visiter l’adresse suivante : https://app.tmx.com/usx-fr/.

Avant de commencer à utiliser les stratégies mentionnées dans le présent article, nous vous suggérons de les mettre à l’essai dans le simulateur de négociation de la Bourse de Montréal.

De plus, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à vous inscrire au webinaire « Une couverture contre le risque de change lié au dollar américain à l’aide des options USX » qui sera présenté le 13 août prochain en collaboration avec Desjardins Courtage en ligne.

Bonne négociation et bonne semaine!

 

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

Martin Noël
Martin Noël http://lesoptions.com/

Président

Corporation Financière Monetis

Martin Noël a obtenu un MBA en services financiers de l'UQÀM en 2003. La même année, il a reçu le Brevet de l'Institut des banquiers canadiens et la Médaille d'argent pour ses efforts remarquables dans le cadre du Programme de formation bancaire professionnelle. Monsieur Noël a commencé sa carrière dans le domaine des instruments dérivés en 1983 à titre de mainteneur de marché sur options, sur le parquet de la Bourse de Montréal, pour le compte de diverses firmes de courtage. Il a également occupé le poste de spécialiste sur options et, par la suite, de négociateur indépendant. En 1996, monsieur Noël est entré au service de la Bourse de Montréal à titre de responsable du marché des options où il a contribué au développement du marché canadien des options. En 2001, il a participé à la création de l'Institut des dérivés de la Bourse de Montréal où il a œuvré à titre de conseiller pédagogique. Depuis 2005, Martin est chargé de cours à l'UQÀM où il enseigne un cours sur les instruments dérivés au deuxième cycle. Depuis mai 2009, il est président à temps plein de la CORPORATION FINANCIÈRE MONÉTIS, une société active dans la négociation professionnelle et en communication financière. Martin agit comme collaborateur régulier en matière d’options pour la Bourse de Montréal.

406 articles
0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défiler vers le haut